7 effets insolites du coronavirus

Ruée sur le papier WC dans les supermarchés de Saint-Etienne, avions qui tournent à vide, baisse de la qualité des appels téléphoniques, chiens et chats jetés par la fenêtre en France… Les perturbations engendrées par l’épidémie de Covid-19 entraînent une cascade de conséquences qui vont parfois… très loin. Explication.

Mise en quarantaine de millions d’habitants, fermeture des écoles et universités, arrêt des usines et suppression des transports : les gouvernements mettent les grands moyens pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus. Mais ces mesures exceptionnelles ne sont pas sans conséquences. Petit tour des effets spectaculaires et insolites du Covid-19

Des fruits et légumes qui pourrissent dans les champs

Confinés dans leur région, les travailleurs chinois ont dû laisser à l’abandon les vergers et les immenses champs de légumes dans la province du Yunnan, rapporte le quotidien chinois Global Times. Cette région est l’un des principaux producteurs en Asie du Sud-Est, mais le blocage des frontières et le manque de main d’œuvre a conduit au pourrissement dans les champs des milliers de tonnes de mandarines, pommes, patates et autres radis. Au Kenya, un des principaux producteurs de fleurs fraîches au monde, plus de 10 tonnes de fleurs ont dû être jetées à la poubelle dans la seule journée de dimanche en raison de l’annulation des vols internationaux. Et la situation n’est guère plus brillante aux Pays-Bas, qui espèrent une amélioration pour la fête des mères en mai.

Des avions vides qui font des ronds dans l’air

Des avions fantômes brûlant des milliers de tonnes de kérosène au-dessus de l’Europe : c’est la situation absurde à laquelle on a assisté en février en Europe. Les compagnies, qui disposent de créneaux horaires particuliers pour chaque aéroport, sont en effet tenues par la règlementation européenne d’effectuer au moins 80 % des vols prévus sur leur créneau, faute de quoi elles pourraient le perdre. Or, le coronavirus a entraîné une chute de 13,5 % du trafic passagers pour les aéroports européens, sur les trois premiers mois de 2020, selon ACI Europe, qui fédère plus de 500 aéroports. Devant le scandale provoqué par la situation, la Commission européenne a annoncé un assouplissement temporaire de sa règlementation.

La chute spectaculaire de la pollution en Chine

Le coronavirus plus fort que Greta Thunberg ? Le ralentissement de la production industrielle et la mise à l’arrêt des transports et entraîné une chute des émissions de CO2 et de dioxyde d’azote(NO2). Dans les régions de l’est et du centre, la baisse des émissions de NO2 (liées notamment à la combustion d’énergies fossiles) a ainsi atteint 10 % à 30 % par rapport aux autres années. « C’est la première fois que je vois un changement aussi significatif sur une région aussi étendue et lié à un événement », a expliqué Fei Liu, une chercheuse de la Nasa spécialisée dans la qualité de l’air. Le site Carbon Bref a calculé que les mesures liées à l’épidémie de coronavirus avaient réduit les émissions de CO2 chinoises de 100 millions de tonnes la première quinzaine de février.

Les serveurs et plateformes téléphoniques surchargés

Vous êtes cloîtré chez vous en quarantaine ? Que faire, sinon passer son temps à jouer à des jeux vidéo sur son mobile. Les serveurs de Game for Peace et Plague Inc. ont explosé en janvier, incapables de répondre à la demande de téléchargements « hors du commun ». Netflix, qui propose des films en streaming, connait de son côté une envolée en bourse. Du côté professionnel, l’annulation des événements et réunions a entraîné un boom des vidéoconférences… et une surcharge des réseaux. En Chine et en Corée du Sud, la multiplication des appels téléphoniques a provoqué une détérioration de la qualité audio de 10 %, selon Spearline, une plateforme qui teste les lignes internationales, et l’Italie est aussi menacée.

Le boom des jets privés

Pas moyen de prendre un avion de ligne ? Qu’à cela ne tienne : les plus fortunés se rabattent sur les jets privés, qui enregistrent un bond de leurs commandes. « On observe une augmentation de 100 à 300 % selon les régions du monde », indique à CNN Richard Zaher, P.-d.g. de la compagnie américaine Paramount Business Jets. La compagnie suisse Luna Jets rapporte que 30% de ses demandes sont aujourd’hui liées au coronavirus. « Ce sont des clients qui veulent fuir une zone contaminée ou doivent voyager coûte que coûte pour le travail », explique le directeur des ventes. Voyager en avion privé permet aussi d’éviter les contacts avec la foule des aéroports et la promiscuité dans les avions.

Ruée sur les pâtes et le papier WC

Rayons vides dans les supermarchés, pharmacies en rupture de stock de gel hydroalcoolique : certains produits ont vu leurs ventes exploser ces derniers jours. Selon Nielsen, la semaine du 2 au 8 mars mars a été « spectaculaire » pour les produits de grande consommation, avec une progression des ventes de 6,2 % en valeur et 5,4 % en volume. Les gels désinfectants ont notamment enregistré une hausse de 187 %. « Les clients ont acheté des paquets de pâtes par 20 ou 30, dès que l’Italie a commencé à être touchée par le coronavirus », rapporte Christophe Martel, directeur d’un supermarché à Saint-Laurent-du-Var (Alpes-Maritimes), dans le journal Nice Matin. En Australie, on a assisté à des émeutes dans les magasins pour se procurer… du papier toilette (la diarrhée ne faisant a priori pas partie des symptômes du coronavirus)

Des animaux de compagnie morts de faim ou abandonnés

Les mesures de quarantaine prises précipitamment dans la province du Hubei en Chine au mois de janvier ont laissé de nombreux propriétaires de chiens et chats dans la panade. Dans l’incapacité de revenir chez eux, leurs animaux ont été laissés à l’abandon, sans réserve de nourriture. De nombreux internautes chinois ont lancé des appels à l’aide sur les réseaux sociaux afin que quelqu’un vienne s’en occuper, mais les restrictions de sortie ont malheureusement condamné les pauvres bêtes. Malgré les démentis concernant une contamination via les chiens, de nombreux animaux ont également été abandonnés, voire jetés par la fenêtre par leur propriétaires et on a assisté à des scènes de cannibalisme dans certaines villes, rapportent des volontaires de refuges.

Voir cette publication sur Instagram

Mood: always down for a nap 😴

Une publication partagée par Lulu & Bear (@loveluluandbear) le