Robert Herbin, revient sur la der­nière ren­contre des Verts

Dans les colonnes du Progrès, et comme il le fait chaque semaine dans sa chro­nique, l’ancien entraî­neur de l’ASSE, Robert Herbin, est reve­nu sur la der­nière ren­contre des Verts, per­due contre Bordeaux (1–3).

La pro­pos, à chaque fois, a le mérite d’être clair. Et se passe volon­tiers de plaire à qui que ce soit. Robert Herbin dit ce qu’il pense et sur ce qu’il a vu, dimanche dans le chau­dron de Geoffroy-Guichard, il n’accepte pas l’idée qu’on puisse trou­ver des excuses aux joueurs de l’ASSE, bat­tus par les Girondins (1–3). Extrait :

« J’ai lu que pour expli­quer ce match raté, on évo­quait la fatigue. Je vou­drais bien savoir d’où peut pro­ve­nir cette fatigue. Que je sache, l’ASSE ne joue qu’un match par semaine. On évoque éga­le­ment une éven­tuelle fatigue men­tale mais il est plus agréable de jouer l’Europe que le main­tien. Les Stéphanois auraient dû avoir une autre moti­va­tion. Ils se déplacent à Monaco, ce ne sera pas du gâteau, à moins qu’ils affichent une tout autre détermination. »

Un dépla­ce­ment à Monaco ô com­bien impor­tant puisqu’il déci­de­ra, sans doute, de la pos­si­bi­li­té, ou non, de dis­pu­ter la Ligue Europa la sai­son prochaine.

 



Les autres infos