Où ache­ter dans la Loire ?

Capital publie ce mois-ci dans ses colonnes, une étude com­pa­ra­tive entre les dif­fé­rentes villes de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Et sur­prise, Saint-Etienne est la ville où il fait bon acheter. 

Des ren­ta­bi­li­tés jusqu’à 10,5 % 

Que ce soit à Roanne ou à Saint-Etienne, les ren­de­ments loca­tifs res­tent éle­vés dans la Loire. Et cela tient sur­tout aux faibles prix au m² dans le dépar­te­ment. Les appar­te­ments s’échangent autour des 1000 € le m². 

A Saint-Etienne, le bon coup des sur­faces moyennes

Si les petites sur­faces peuvent subir une baisse à la revente, les appar­te­ments entre 50 et 80 m² res­tent une bonne affaire. Un appar­te­ment de 50 m² Place Carnot, louée 400 € par mois, se vend 49 000 €, soit 9,7% de rendement. 

Les appar­te­ments pour les familles plus nom­breuses sont aus­si des biens à viser pour des inves­tis­seurs : 70 000 €, puis 15 000 € de tra­vaux peuvent per­mettre une loca­tion s’élévant à 700 € : ce qui per­met une ren­ta­bi­li­té de 9,9%. 

Ces forts ren­de­ments sont per­mis par un prix bas au m², mal­gré une aug­men­ta­tion de 5 à 6 % en 2019. Au vu de ses faibles tarifs, l’immobilier à Saint-Etienne ne devrait donc pas souf­frir de la crise. 

A Roanne, il faut rénover ! 

A Roanne, les tarifs sont sen­si­ble­ment les mêmes qu’à Saint-Etienne : ce qui assure aus­si une forte ren­ta­bi­li­té. A condi­tion de rénover. 

Il faut aus­si pré­fé­rer les deux-pièces au stu­dio. Si les petites sur­faces n’excèdent pas les 7% de ren­de­ment, les deux pièces sont plus inté­res­sants (9,2%) et aus­si chers. 

Les autres infos