Affaire Grégory : Un ligérien injure le procureur

Ce retraité de Villars avait mené lui-même sa propre enquête dans les Vosges.

Le meurtre du petit Grégory a viré à l’obsession dans sa tête.

Antonio, 73 ans, a créé une page Facebook lorsque l’enquête est redevenue médiatique en 2017. Dessus, il se lâche quotidiennement et écrit des mots orduriers contre le Procureur de la République de Dijon en charge de l’enquête.

Jean-Jacques Bosc, le procureur fini par ne plus supporter ces injures publiques et porte plainte contre le ligérien.

Au tribunal de Saint-Etienne, le retraité se présente sans avocat. Il est sourd et est traité pour des troubles psychiatriques. Il affirme connaître le nom du tueur du petit Grégory.

Il ne supporte pas qu’on s’acharne sur des innocents explique-t-il.

« Voilà plus de 30 ans que la cour de Dijon sort des scoops qui sont, en fait, des fiascos ».

Il a ciblé le procureur de Dijon car selon lui : « C’est le seul à s’exprimer dans les médias ».

Le président du tribunal de Saint-Etienne explique à Antonio que « Vous ne mesurez pas là où s’arrête la liberté d’expression et où commence les propos injurieux. »

La partie civile demande 5000 euros. Le retraité devra payer 3000 euros d’amende. Il devra payer 1500 euros au Procureur de la république de Dijon et retirer tous les messages injurieux publiés sur sa page Facebook.



Vous aimerez lire aussi