Agression sexuelle : Marc Petit prend un mois de prison avec sursis

Poursuivi pour agression sur une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Marc Petit, maire de Firminy a été reconnu coupable. Il a été condamné à une amende de 2500 euros auprès de la victime pour préjudice moral. Il devra aussi s’acquitter de 2000 euros au profit du conseil départemental du Puy-de-Dôme. La justice a aussi condamné Marc Petit à un mois de prison avec sursis. C’est bien moins que ce qu’avait demandé le procureur de la République : douze mois de prison avec sursis. Maitre Buffard, avocat de Marc Petit, avait plaidé la relaxe de son client.