Alerte maxi­male, et après ?

Saint-Etienne: Des incivilités et des interpellations pour non-respect du confinement

Suite aux annonces du gou­ver­ne­ment, la métro­pole de Saint-Etienne est pas­sée en état d’a­lerte maxi­male. Après, c’est l’é­tat d’ur­gence sani­taire si les indi­ca­teurs se dégradent encore. Alors, com­ment seront nos vies si l’é­tat d’ur­gence était déclaré ?

Pour l’ins­tant, le conte­nu de ses mesures seraient à la libre appré­cia­tion du gou­ver­ne­ment, qui pren­drait une loi pour don­ner aux pré­fets et aux maires un éven­tail de pos­si­bi­li­té. Le pré­sident du conseil scien­ti­fique, Jean-Claude Delfraissy n’ex­clut pas un recon­fi­ne­ment local pour cer­tains ter­ri­toires. Ce que confirme une note interne de l’Elysée reprise par Le Canard Enchainé : le recon­fi­ne­ment local n’est “plus une vir­tua­li­té”. Cette même note évoque l’i­dée d’un couvre-feu dans cer­tains territoires.

En outre, la décla­ra­tion de l’é­tat d’ur­gence sani­taire peut aus­si per­mettre la “réqui­si­tion de tous biens et ser­vices néces­saires pour mettre fin à la catas­trophe nécessaire”.

Les autres infos
Les autres infos