Allergie dans la Loire : Alerte orange

Après le Rhône qui est en alerte rouge, la Loire vient d’être pla­cée au niveau d’alerte orange. Ce sont les pol­lens de bou­leau qui sont la consé­quence des aller­gies. Les yeux qui piquent et le nez qui coule, rien de vrai­ment agréable. Vont suivre les pol­lens de charme, de pla­tane et de cyprès. L’allergie devrait durer quelques semaines encore.

20% de la popu­la­tion est sujette aux aller­gies. Les per­sonnes concer­nées redoutent l’arrivée du prin­temps : le fameux rhume des foins, rhi­nite avec écou­le­ments et obs­truc­tions nasales, conjonc­ti­vites, lar­moie­ments, sif­fle­ments res­pi­ra­toires, fatigue et maux de tête et par­fois mani­fes­ta­tions cuta­nées avec eczémas.

 

Les conseils pour évi­ter les allergies :

  • consul­ter les bul­le­tins pour connaître les pics de pol­lu­tion aux pol­lens (rnsa.asso.fr) : avec les indi­ca­tions sur les prin­ci­paux taxons (pol­lens cor­res­pon­dant à une famille bota­nique) et le risque d’exposition aller­gique aux pol­lens chif­fré de 0 (nul) à 5 (très fort) ;
  • tendre le bras et appuyer sur le pli inté­rieur du coude si vous souf­frez du rhume des foins pour dimi­nuer votre sensibilité ;
  • ne pas lais­ser une aller­gie s’installer : elle pour­rait tour­ner en asthme ;
  • véri­fier auprès d’un méde­cin l’utilisation d’un anti­his­ta­mi­nique ou de cor­ti­coïdes pour cer­tains cas ;
  • por­ter un masque et des lunettes de soleil ;
  • se laver les mains, le nez, le visage et les yeux à grande eau très régulièrement ;
  • se laver les che­veux après avoir pas­sé du temps à la cam­pagne, dans un parc ou un jar­din et éga­le­ment le soir pour évi­ter que les aller­gènes se déposent sur l’oreiller ;
  • rou­ler fenêtres fer­mées en voiture ;
  • fer­mer les fenêtres et uti­li­ser le filtre anti-par­ti­cules du puri­fi­ca­teur d’air : sans doute l’arme la plus fiable dans une pièce pour être tranquille ;
  • faire le ménage et dépous­sié­rer votre loge­ment à fond et régulièrement ;
  • évi­ter les zones riches en dioxyde de car­bone favo­rables aux pol­lens (péri­phé­rique, par­king, centre ville) ;
  • uti­li­ser un dif­fu­seur d’huiles essen­tielles pour assai­nir l’air inté­rieur : huile essen­tielle d’eucalyptus, de lavande, de lau­rier, d’estragon.



Les autres infos