Anouck Jaubert, reine des hauteurs.

Cette jeune stéphanoise de 24 ans, a une passion : l’escalade, qu’elle pratique depuis l’âge de 12 ans. Ce qu’elle aime ? arriver à grimper un mur de quinze mètres le plus vite possible. C’est sa spécialité. Anouck Jaubert aime les sommets. En 2017 elle gagne la coupe du monde d’escalade. Elle finit par battre son propre record avec 7’’42 à quelques centimètres de sa rivale russe. Luliia Kaplina à 7’’32. Elle est médaillée d’argent d’escalade de vitesse aux jeux mondiaux.

Elle explique à nos confrères de La Nouvelle République :« Dans l’escalade, c’est la compétition qui me plaît le plus, le duel direct avec l’adversaire au pied du mur », confie-t-elle. Pour se préparer au format de l’épreuve olympique, étrennée pour la première fois en 2020 à Tokyo, qui va regrouper un combiné de vitesse, bloc et difficulté, Anouck Jaubert s’est fixé le défi de devenir une grimpeuse complète :« Je commence à m’entraîner dans les trois disciplines, cela donne plus de motivation. Même si c’est important de garder une discipline très forte, il faut que je progresse dans les deux autres. C’est sympa de se donner un nouveau défi. »