ASSE : les sup­por­ters en colère

Le der­by per­du est encore dans les esprits des sup­por­ters les plus revan­chards. Une ban­de­role a accueilli les verts mardi.

Les Verts se sont entraî­nés ce mar­di du côté de L’Etrat. Et pour les accueillir une grande ban­de­role noir et blanc avec ins­crit « Une humi­lia­tion his­to­rique, vous n’avez aucune fier­té, des diri­geants aux joueurs, allez-vous faire enc… »

Cette ambiance témoigne d’un mau­vais pas­sage du club de foot. Les sup­por­ters demandent plus de résul­tats. Oscar Garcia, l’entraîneur de l’ASSE avait de l’ambition au début de sai­son, les sup­por­ters l’ont cru . La décep­tion est réelle.

Le club sté­pha­nois pour­rait payer pour ces débordements.

Cette ban­de­role aurait été appor­tée par les Ultras Green Angels, une asso­cia­tion de sup­por­ters auto dis­soute en 2013 mais tou­jours active dans l’ombre. Elle a été vite reti­rée par le ser­vice de sécu­ri­té du club ce mardi.

Ce week-end, l’OL a écra­sé l’ASSE au stade Geoffroy-Guichard au terme d’un match que tous les Stéphanois, mais aus­si le club, ont envie d’oublier.

Il y a eu, pen­dant ce der­by, deux inter­rup­tions. Le pre­mier, en tout début de match, pour des jets de fumi­gènes, puis un enva­his­se­ment du ter­rain par les sup­por­ters sté­pha­nois quand le joueur de l’OL Nabil Fekir a célé­bré son but en bran­dis­sant son maillot face aux sup­por­ters des Verts. Des dégâts ont aus­si été consta­tés notam­ment dans les toi­lettes du stade.

Le club sté­pha­nois pour­rait payer pour ces débor­de­ments. Des inci­dents dénon­cés par le pré­fet de la Loire. La Ligue de Football va mettre le dos­sier en ins­truc­tion ce jeu­di 9 novembre 2017. Les sanc­tions devraient tom­ber dans 3 semaines.

Les autres infos