ASSE: les verts en colère après le tacle d’Amavi



Après leur défaite au Vélodrome face à l’OM (1-0), les joueurs et le staff de Saint-Étienne étaient en colère contre l’arbitre de la rencontre. Et pour cause,  Benoît Millot a décidé de sanctionner Jordan Amavi seulement d’un carton jaune après une faute grossière et dangereuse sur Sergi Palencia.

Les Stéphanois l’ont mauvaise et c’est plutôt légitime. On joue la 66e minute au Vélodrome, dimanche. L’OM mène un but à zéro grâce à Dario Benedetto. Mais les Olympiens souffrent dans ce second acte. Les Verts poussent pour égaliser. Sergi Palencia est alerté sur le côté droit. Après avoir centré, il est littéralement découpé par un Jordan Amavi arrivé très en retard.

Après de longues minutes de flottement et un recours au VAR, Benoît Millot ne revient pas sur sa décision d’origine en maintenant un simple carton jaune. Pourtant, le rouge n’aurait pas été démérité, surtout en raison de l’état de la cheville de Sergi Palencia, qui a triplé de volume. Pas suffisant aux yeux de l’arbitre pour une expulsion directe.

Forcément, la décision est difficile à avaler pour Saint-Etienne. Les réactions après le match se sont concentrées sur ce fait de jeu. “Vous avez vu sa cheville? Je sais qu’il faut accepter le choix de l’arbitre, donc je n’en dirai pas plus”, peste le jeune Zaydou Youssouf. Le son de cloche est sensiblement le même chez ses partenaires. “On ne comprend pas certaines décisions qui nous laissent un petit goût amer”, s’interroge Harold Moukoudi.

“Le tournant du match”

Yohan Cabaye va encore plus loin. “C’est le tournant du match. L’arbitre va regarder son match, et s’il a un peu de conscience, il va penser qu’il aurait pu changer sa décision”, affirme la nouvelle recrue. 

Un arbitre que Ghislain Printant est allé voir pour lui demander des explications: “J’ai échangé très calmement avec monsieur Millot. Je respecte sa décision, surtout qu’il est allé voir lui-même les images de la VAR. C’est son interprétation, vous vous doutez bien que ce n’est pas la mienne! Je pense qu’il aurait mérité l’expulsion“.