Avant-première de First Man en octobre à l’Alhambra de Saint-Etienne

Après le succès de « Lala Land », Damien Chazelle s’attaque à l’histoire fascinante de la mission de la NASA d’envoyer un homme sur la lune.

Présenté en ouverture de la Mostra de Venise, le biotic sur Neil Armstrong a fait sensation auprès des spectateurs. Auréolé du prix du meilleur réalisateur en 2017, le cinéaste reste dans la course à la statue dorée.

Ce nouveau film est adapté du livre de Josh Singer, avec un récit chronologique allant de 1961 jusqu’à la mission Apollo en 1972. L’histoire étant connue, peu de chance que Neil Armstrong soit écrasé par un bus, le réalisateur apporte la force du film dans la mise en scène extraordinaire. Les scènes dans la navette sont extrêmement réalistes. Ryan Gosling dans la peau de Armstrong a conquis les journalistes présents à la première diffusion de la Mostra.

Dans Variety, le film est défini comme le ” Il faut sauver le soldat Ryan » des films spaciaux”. Pour le site The Film Stage, le long métrage « se démarque dans le fond et dans la forme par rapport à tout ce qu’a déjà offert Damien Chazelle, personne ne nous a emmenés dans l’espace de cette manière ». Pour le site The Playlist, c’est le « film ultime sur la Lune ». Pour Télérama, « Ryan Gosling est lunaire bien avant d’alunir et il le demeure ensuite ».

Le film au cœur d’une polémique aux USA

Un petit pas pour l’Homme, mais un bond de géant pour les Etats-Unis ? Alors que “First man”, s’apprête à sortir sur les écrans des cinémas de Saint-Etienne et dans la Loire, une première polémique vient l’entacher. Dans le film il manque la scène du planté de drapeau américain sur la lune par la mission Apollo 11. Pour certains américains, le manque de représentation du drapeau des Etats-Unis pose problème.

Le Huffingtonpost rappelle que le sénateur de Floride Marco Rubio. membre du parti Républicain s’est offusqué sur Twitter. “C’est de la pure folie”, s’est-il emporté sur le réseau social en réaction à un article de Business Insiders sur la question. “A une époque où les gens doivent se rappeler ce que nous sommes capables d’accomplir ensemble, cela dessert la cause. Les Américains ont payé pour cette mission, avec des fusées construites par les Américains, des technologies américaines, et des Américains envoyés dans l’espace. Ce n’est pas une mission de l’ONU”, a affirmé le sénateur.

First Man sortira en France le 17 octobre 2018. Une avant-première avec 42info.fr aura lieu le 12 octobre 2018 au cinéma l’Alhambra à Saint-Etienne.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Vous aimerez lire aussi