Bars, restaurants : des clusters “oubliés” à Saint-Etienne

Les restau­ra­teurs, les com­merçants, mais aus­si les respon­s­ables de salles de sport ont tous bal­ayé l’idée que ces lieux soient des lieux de trans­mis­sion de la Covid-19 dans leurs enceintes. Et pour­tant, des études sci­en­tifiques expliquent le con­traire, mal­gré les chiffres de San­té Publique France. Pré­ci­sions. 

Des mes­sages devenus viraux sur les réseaux soci­aux : les bars et restau­rants seraient autant, voire moins, dan­gereux que les grandes sur­faces. Et pour­tant… des études prou­vent le con­traire.

Par­mi les exem­ples, un clus­ter dans un Star­bucks en Corée du Sud a été décou­vert : 56 cas, un autre le 3 novem­bre, à Lau­sanne, avant à la mise en place du cou­vre-feu.

Pour les études, citons celle de Nature : basée sur l’é­tude du déplace­ment de 98 mil­lions de per­son­nes par leur télé­phone, elle con­clut qu’une minorité de lieux publics était à l’o­rig­ine d’une majorité de cas. Les trans­ports publics, les restau­rants, les salles de sport, les hôtels, les lieux de culte sont les endroits qui présen­tent le plus grand risque. En revanche, les autres com­merces présen­tent moins de risques.

Cather­ine Hill, épidémi­ol­o­giste, explique au Monde : “Bien sûr qu’on se con­t­a­mine dans les restau­rants, on enlève les masques, on par­le, on aug­mente les risques, c’est évi­dent, il n’y a même pas de dis­cus­sion”. Même con­stat pour un autre épidémi­ol­o­giste, pro­fesseur à l’u­ni­ver­sité Ver­sailles-Saint-Quentin, qui rajoute que la ven­ti­la­tion, pas idéale, aug­mente la pro­por­tion­nal­ité du risque, l’al­cool aidant à oubli­er les règles de dis­tan­ci­a­tion sociale.

Mais alors, pourquoi ils n’ap­pa­rais­sent pas dans la liste des clus­ters de San­té Publique France, ou que très peu (une dizaine, cite San­té Publique France), qui sem­ble être la source de l’ar­gu­ment des restau­ra­teurs ? Parce que, par déf­i­ni­tion, jusqu’à présent, nous ne lais­sions pas nos noms, prénoms dans les bars et restau­rants. Il est donc impos­si­ble d’y voir un clus­ter, mais sim­ple­ment des cas isolés, sans que l’on remonte à la réelle con­t­a­m­i­na­tion.

Dans l’im­mé­di­at, les bars, restau­rants et aus­si les salles de sport devraient être fer­més jusqu’au 15 jan­vi­er 2021, au moins. Les autres com­merces devraient rou­vrir avec un pro­to­cole ren­for­cé.

Les autres infos