Bizutage à l’ASSE : « inac­cep­table, on porte plainte »

« Ils ont roué de coups le petit nou­veau, c’est inac­cep­table, juste pour s’amuser. Quelle honte ! » raconte un proche de l’ASSE. Le soir de la Coupe de France, le ven­dre­di 24 juillet, plu­sieurs membres du centre de for­ma­tion auraient tabas­sé des jeunes. C’est une infor­ma­tion qui nous a été com­mu­ni­quée par une per­sonne de l’équipe du centre. 

Dans un com­mu­ni­qué, l’ASSE confirme et annonce que 2 pen­sion­naires du centre sont convo­qués et pour­raient être mis à pied à titre conser­va­toire. Un autre membre du staff pen­sion­naire est pour l’heure exclu du club. Les faits sont graves. Même si les bles­sés n’ont pas eu besoin d’hospitalisation, il serait com­plè­te­ment anor­mal que les cou­pables ne soient pas exclus du centre de for­ma­tion définitivement.

L’ASSE (Association spor­tive de Saint-Étienne) a por­té plainte same­di 1er août après des vio­lences le week-end der­nier lors d’un bizu­tage au centre de for­ma­tion, rap­porte France Bleu. 

Les autres infos
Les autres infos