Bombes lacry­mo­gènes : Gaël Perdriau inter­pelle Gérard Collomb

Le Maire de Saint-Etienne avait déjà expri­mé son désac­cord concer­nant la fin du test des caméras-piétons et leurs inter­dic­tions pour les poli­ciers muni­ci­paux. Cette fois ci, Gaël Perdriau ne com­prend pas pour­quoi, depuis le 1eraoût, les poli­ciers muni­ci­paux ne sont plus habi­litésà por­ter desbombeslacry­mogènes.

Le maire de Saint-Etienne et coprésident de la com­mis­sion de sécu­rité de France Urbaine explique : « Initialement classées en 6eme catégorie, le minis­tère de l’intérieur a décidé de les faire pas­ser en catégorie B. Je regrette que cette réforme n’ait pas été anti­ci­pée par les ser­vices du minis­tère de l’intérieur. Un arme­ment de catégorie B néces­site une for­ma­tion préalable. Or, à ce jour, cette for­ma­tion nexiste tou­jours pas ».

Pour le maire de Saint-Etienne, il est indis­pen­sable que les poli­ciers muni­ci­paux puissent posséder ces outils lorsqu’ils sont encer­clés. Gaël Perdriau sou­ligne que« En tant quancien maire dune grande ville, Gérard Collomb n’aurait jamais accep­té l’absur­di­té d’une telle décision. »

 



Les autres infos