Cambriolage dans les centres de radiologie : des alarmes vont être posées

Dans la Loire et la Haute-Loire, cinq centres de radiologie ont été cambriolés dans la nuit du week-end du 9 au 10 février 2019. Le directeur des centres souhaite prendre une mesure radicale.

Pas d’images vidéo pour identifier les cambrioleurs, les centres de radiologie doivent assurer aux patients un service anonyme, il n’est donc pas possible de filmer les centres. Mais cela va changer… Pour la police, l’enquête devrait être longue d’autant plus que les pistes sont minces. Les cambrioleurs n’ont laissé aucune trace. « Ils ont pris d’assaut cinq centres, à Rive-de-Gier, La Talaudière, Yssingeaux et Monistrol-sur-Loire. Le parquet privilégie la piste du trafic d’appareils vers l’est de l’Europe. Cinq appareils d’échographie ont été dérobés. Soit une perte de 400 000 euros.

Les centres vont se faire prêter des machines le temps que les assurances remboursent les appareils volés. Pour éviter de nouveaux cambriolages, le directeur des centres va investir dans des alarmes avec générateur de brouillard et des vidéos surveillance qui ne fonctionneront qu’à la fermeture du centre.



Vous aimerez lire aussi