Cambriolage dans les centres de radio­lo­gie : des alarmes vont être posées

Dans la Loire et la Haute-Loire, cinq centres de radio­lo­gie ont été cam­brio­lés dans la nuit du week-end du 9 au 10 février 2019. Le direc­teur des centres sou­haite prendre une mesure radicale.

Pas d’images vidéo pour iden­ti­fier les cam­brio­leurs, les centres de radio­lo­gie doivent assu­rer aux patients un ser­vice ano­nyme, il n’est donc pas pos­sible de fil­mer les centres. Mais cela va chan­ger… Pour la police, l’enquête devrait être longue d’autant plus que les pistes sont minces. Les cam­brio­leurs n’ont lais­sé aucune trace. « Ils ont pris d’assaut cinq centres, à Rive-de-Gier, La Talaudière, Yssingeaux et Monistrol-sur-Loire. Le par­quet pri­vi­lé­gie la piste du tra­fic d’appareils vers l’est de l’Europe. Cinq appa­reils d’échographie ont été déro­bés. Soit une perte de 400 000 euros.

Les centres vont se faire prê­ter des machines le temps que les assu­rances rem­boursent les appa­reils volés. Pour évi­ter de nou­veaux cam­brio­lages, le direc­teur des centres va inves­tir dans des alarmes avec géné­ra­teur de brouillard et des vidéos sur­veillance qui ne fonc­tion­ne­ront qu’à la fer­me­ture du centre.



Les autres infos
Les autres infos