Canicule au CHU de Saint-Etienne

Nathalie Poncet a alerté les médias stéphanois pour se plaindre des conditions « déplorables » des patients en psychiatrie du CHU de l’hôpital de Saint-Etienne. Sa sœur a dû être hospitalisée pour un burn-out. Le 8 août dernier, il faisait 32° dans sa chambre.

Ici pas de climatisation et aucune pièce à vivre où on peut trouver un peu de fraicheur. Il faut aller dans le hall du bâtiment AB pour trouver de l’air frais. Pour y arriver, il faut traverser une petite route. Même la salle télé et le restaurant ne sont pas équipés pour y trouver de l’air frais. Pour Nathalie : « Le service psy de l’hôpital nord,c’est l’hôpital des pauvres.

Lorsqu’elle a interpellé les salariés de l’hôpital, ces derniers ont indiqué leur désarroi. Lorsque Nathalie demande à l’infirmière d’ouvrir la fenêtre de la chambre de sa sœur, on lui indique que c’est interdit d’ouvrir les fenêtres lorsque les patients sont dans leurs chambres par mesure de sécurité.Dans certains endroits du service, il fait jusqu’à 40° et la direction du CHU ne chercherait aucune solution. Nathalie explique que même le jardin potager est en plein soleil. Seul un endroit ombragé goudronné au sol fait office de lieu moins chaud. Mais ce lieu goudronné n’est pas des plus agréables pour se détendre. Elle a écrit une lettre à la direction du CHU pour montrer son exaspération.



Vous aimerez lire aussi