Carton plein pour les maga­sins de bri­co­lage en juin

Le mois de juin 2020 aura été un des meilleurs pour les grandes sur­faces de bri­co­lage selon la FMB (Fédération des maga­sins de bri­co­lage). Après une chute ver­ti­gi­neuse due aux deux mois de confi­ne­ment ( ‑49% en mars et ‑61% en avril) , c’est un très bon mois de juillet pour Leroy-Merlin Saint-Étienne (Saint-Priest-en-Jarez), pour Brico Dépôt ou encore Destockpro.

De manière géné­rale, en France comme dans la Loire, les ventes de pro­duits de bri­co­lage ont pro­gres­sé de près de 30% depuis le début de 2020. Un mar­ché qui reste tout de même fra­gile. D’après l’observatoire de la Franchise : « Les Français se seraient-ils las­sés du bri­co­lage et du jar­di­nage ? C’est ce que semble indi­quer la der­nière étude réa­li­sée par le groupe Xerfi Precepta. Ainsi, la crois­sance des ventes d’articles de bri­co­lage a culmi­né à +0,4%, contre 2% lors des deux pré­cé­dents exer­cices. Les ventes d’articles de jar­di­nage ont, quant à elles, chu­té de 1% en valeur sur la période.

Alors pour­quoi ces décro­chages ? On peut les expli­quer par le manque de dyna­misme du sec­teur de l’immobilier neuf et par le pou­voir d’achat qui ne pro­gresse pas assez ». À Saint-Étienne par exemple, la valeur immo­bi­lière n’évolue que très len­te­ment « pour l’instant ». Et les salaires ne sont pas hauts. 

Les autres infos