Catherine Ringer au Fil, ambiance de feu

A 60 ans, Catherine Ringer danse comme une jeune fille. Et pourtant elle le crie en chanson « Sénior j’adore ». C’est le premier single de son nouvel album Chroniques et Fantaisies. Et de la fantaisie, elle en a beaucoup donné ce jeudi 13 septembre 2018, sur la scène du Fil de Saint-Etienne.

Avec sa petite robe rayée verte, blanche et rouge, la chanteuse arrive sur scène avec un chapeau improbable. Dans le public, des cris de joie, « Catherine on t’aime » lance la foule.

L’ex Rita Mitsouko remercie son public et annonce que ce soir « Il y aura de nouvelles chansons, des plus vielles et des très, très vieilles chansons ». Le public est ravi. Il faut dire que Catherine Ringer et Fred Chichin ont multiplié les tubes dans les années 80’s. « Andy », « C’est comme ça », « Marcia Baila »… De sa voix unique elle ensorcelle la scène stéphanoise du Fil. Les bons vieux classiques pour le bonheur des sexagénaires présents. Mais aussi des plus jeunes, car le répertoire des Rita Mitsouko et de Catherine Ringer passe toutes les générations.

Moment bouleversant lorsqu’elle entame le titre « Tristessa » en hommage à son compagnon Fred Chichin. Elle chante aussi l’  « Obstination », un titre qui parle du combat de la vie « Même dans les moments les plus durs, il faut rester là, debout, et faire face » explique-t-elle. Dans l’album Chroniques et Fantaisies, on parle du bonheur de la nature, de notre belle planète, d’espoir et parfois aussi de troubles, de souffrances et de la vieillesse.

Oui, Catherine Ringer nous a donné de l’amour et de l’espoir à Saint-Etienne. Le public la remercie mille fois de ce moment. Elle reviendra sûrement.



Vous aimerez lire aussi