C’est parti pour le service universel dans la Loire

Après une année blanche, le Service National Universel (SNU) reprend. Les inscriptions sont ouvertes. Dans la Loire, on recherche 350 jeunes engagés. Le secrétaire général de la préfecture explique à nos confrères du Progrès : il s’agit « de semer dans les cœurs des valeurs de vivre ensemble ».

Le service national s’adresse aux 16 -17 ans avec un séjour en internat à l’extérieur du département. Dans la Loire, des jeunes seront accueillis à Perreux et au Bessat cet été.

Le Service national universel (SNU) est un projet d’émancipation de la jeunesse, complémentaire de l’instruction obligatoire. Sa mise en œuvre poursuit les objectifs suivants :

 – La transmission d’un socle républicain.

 – Le renforcement de la cohésion nationale – qui s’appuie sur l’expérience de la mixité sociale et territoriale comme sur la valorisation des territoires. 

  – Le développement d’une culture de l’engagement

  – L’accompagnement de l’insertion sociale et professionnelle.

Au terme de son extension à l’ensemble d’une classe d’âge, le SNU remplacera la Journée Défense et Citoyenneté (JDC). 

Le SNU s’articule en trois étapes clés :

Un séjour de cohésion de deux semaines visant à transmettre un socle républicain fondé sur la vie collective, la responsabilité et l’esprit de défense. Ce séjour est réalisé en hébergement collectif, dans un département autre que celui de résidence du volontaire. Au cours de ce séjour, les jeunes volontaires participent à des activités collectives variées et bénéficient de bilans individuels (illettrisme, compétences notamment numériques) ;

Une mission d’intérêt général visant à développer une culture de l’engagement et à favoriser l’insertion des jeunes dans la société. Fondées sur des modalités de réalisation variées, 84 heures effectuées sur une période courte ou réparties tout au long de l’année, ces missions placent les jeunes en situation de rendre un service à la Nation. Au cours de cette mission d’intérêt général, en fonction de leur situation, les volontaires peuvent également être accompagnés dans la construction de leur projet personnel et professionnel.

La possibilité d’un engagement volontaire d’au moins 3 mois, visant à permettre à ceux qui le souhaitent de s’engager de façon plus pérenne et personnelle pour le bien commun. Cet engagement s’articule principalement autour des formes de volontariat existantes : service civique, réserves opérationnelles des Armées et de la gendarmerie nationale, sapeurs-pompiers volontaires, service volontaire européen, etc. Cet engagement volontaire peut être réalisé entre 16 et 30 ans.

Source : SNU

Les autres infos
Les autres infos