Confinement : les grands gagnants de l’annonce du gouvernement

Les grands mag­a­sins l’assurent, les dis­trib­u­teurs affir­ment quils sont prêts pour le con­fine­ment en France. Cepen­dant, les super­marchés appel­lent les con­som­ma­teurs à être raisonnables. La grande dis­tri­b­u­tion sort son épin­gle du jeu pen­dant la crise avec des clients fidèles.

Dans le jour­nal Le Point, le patron de la Fédéra­tion du Com­merce et de la Dis­tri­b­u­tion, Jacques Creyssel, sexplique  : « On a mal­heureuse­ment l’ex­péri­ence du con­fine­ment de mars, on voit bien les pro­duits qui font l’ob­jet d’une forte demande. Mais les mag­a­sins res­teront ouverts, il y aura suff­isam­ment de pro­duits et donc pas d’in­quié­tude à avoir pour les clients et les con­som­ma­teurs. Il n’y a pas besoin de faire du stock, car on trou­vera tout ce qu’il faut sans dif­fi­culté dans les semaines qui vien­nent. »

 

« Il y a quelques pro­duits pour lesquels il y a eu une forte demande », ajoute-t-il, mais « les dis­trib­u­teurs se sont pré­parés à toutes les éven­tu­al­ités puisque dif­férents scé­nar­ios sont sur la table », de l’ex­ten­sion du cou­vre-feu noc­turne à l’hy­pothèse d’un recon­fine­ment par­tiel ou total.

Pas besoin de stock­er pâtes, con­serves et autres pro­duits. Il y aura des rayons pleins. Lidl assure avoir « tou­jours fait le néces­saire pour assur­er des stocks con­séquents, pen­dant et hors con­fine­ment », et la porte-parole d’un autre dis­trib­u­teur explique que ce dernier aura pour volon­té pre­mière de « per­me­t­tre aux clients de faire leurs cours­es avec le moins de con­traintes pos­si­bles ». Seule inter­ro­ga­tion, relève Jacques Creyssel : « Aujour­d’hui, le cou­vre-feu à 21 heures entraîne la fer­me­ture des mag­a­sins ali­men­taires. S’il était avancé, il faudrait savoir si cela con­duirait à fer­mer plus tôt ces mag­a­sins »

Un record de vente chez Carrefour

Car­refour a enreg­istré des ventes en forte pro­gres­sion et fait état d’un chiffre d’af­faires en crois­sance de 8,4% à mag­a­sins com­pa­ra­bles à 19,69 mil­liards d’eu­ros au troisième trimestre 2020, soit la meilleure per­for­mance à mag­a­sins com­pa­ra­bles depuis au moins 20 ans. Par répar­ti­tion géo­graphique, on peut notam­ment relever une pro­gres­sion de 3,8% à mag­a­sins com­pa­ra­bles en France à 9,676 mil­liards sur le trimestre ou encore +28,4% en Amérique Latine à 3,614 mil­liards d’eu­ros. Le grand dis­trib­u­teur souligne égale­ment la forte pro­gres­sion de plus de 65% du e‑commerce ali­men­taire au troisième trimestre.

Les autres infos