Loire : confinement partout ce jeudi ?

Selon un proche du gouvernement : « Le virus explose partout en Europe. Ce n’est plus une hausse exponentielle, c’est un feu d’artifice ! ». Voilà en substance pourquoi le chef de l’état a décidé de reconfiner notre pays. Mais dans les faits. Comment cela va-t-il se dérouler ?

 

En France, 33 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24h. Avec un total de I523 décès supplémentaires mardi. Emmanuel Macron fera un discours ce mercredi soir. Le discours devrait être suivi par de nombreux habitants de Saint-Étienne et Ligérien.

 

Pour François Bayrou, “on ne peut pas ne rien faire” face à cette épidémie de coronavirus qui “galope, explose, et met à l’épreuve notre système hospitalier”.

 

Selon BFMTV, le BTP, les services publics, les petites entreprises agricoles pourraient continuer à fonctionner, mais les commerces non alimentaires et les bars et les restaurants devraient fermer. Les écoles devraient rester ouvertes, mais le gouvernement doit encore trancher sur le cas des collèges et des lycées. À l’heure actuelle de la réflexion, les lycées devraient rester ouverts, mais des aménagements sont envisagés, avec par exemple des enseignements en demi-classe.

On devrait partir sur une durée de 4 semaines, dès jeudi minuit, avec une tolérance pour ceux qui reviennent des vacances de la Toussaint.

 

Ce nouveau confinement dans la Loire pourrait être instauré dès la nuit de jeudi à vendredi, et partout en France métropolitaine, et serait plus souple qu’au printemps: les services publics resteraient ouverts et les activités stratégiques seraient maintenues comme les mairies de notre département.

Le gouvernement souhaite au maximum que les Français puissent continuer à travailler. “L’idée c’est de confiner peut-être la vie sociale, ces moments notamment dans les bars ou les restaurants où la diffusion du virus est très facile et conserver malgré tout le travail, soit en entreprise, soit en télétravail”, résume Jérémy Brossard, du service politique de BFMTV. Les derniers détails doivent être tranchés ce matin en Conseil de défense.

Les autres infos
Les autres infos