Conseil de défense : communiqué de Gaël Perdriau

” Aujourd’hui s’est tenu un nouveau conseil de défense, autour du président de la République, consacré à la crise du Covid-19. De son côté, le premier Ministre a engagé un large tour d’horizon avec les représentants des organisations patronales et des syndicats de salariés avant de rencontrer les responsables des partis politiques.

A la veille d’un nouveau conseil de défense qui sera tenu demain, il est normal de se demander quelles nouvelles mesures seront sans doute annoncées dans la foulée. Force est de constater que depuis le début de la seconde vague de la pandémie qui touche la France, à l’image du reste du monde, le gouvernement présente des mesures à un rythme soutenu, ne respectant pas le principe admis par la communauté scientifique des trois semaines nécessaires à une évaluation rigoureuse de leur impact permettant d’en mesurer la réelle efficacité. Il en découle que pour un nombre sans cesse croissant de nos compatriotes ces mesures apparaissent comme incohérentes alors qu’elles sont censées éviter le reconfinement, pourtant demandé par une très grande partie de la communauté scientifique. Des mesures produisant aussi l’impression détestable d’une fuite en avant face à une vague de plus en plus difficilement maîtrisable.

La crise pandémique demande que le président de la République et son gouvernement impulsent des mesures sanitaires en cohérence avec celles prises auparavant et dont la rigueur ne doit plus souffrir la moindre contestation scientifique, faute de quoi le fossé de l’incompréhension entre eux et la Nation ne cessera de se creuser rendant de plus en plus difficile le respect de consignes sanitaires trop souvent perçues comme incohérentes voire injustes.

Plus que jamais, alors même que nos hôpitaux sont d’ores-et-déjà en tension et à la limite de la saturation, la protection sanitaire de la population doit guider les choix de l’exécutif afin que les collectivités territoriales, en coordination avec les préfectures, dont nous devons saluer l’engagement, puissent appliquer les déclinaisons opérationnelles qui seront arrêtées par le gouvernement.”

Les autres infos
Les autres infos