Coronavirus : nouvelle déclaration de Gaël Perdriau en vidéo

208 Partages

Le point sur les mesures prises ce mardi par la cellule de coordination municipale de Saint-Etienne

La cellule de coordination municipale, s’est réunie ce mardi 24 mars. Présidée par le maire et président de Saint-Etienne Métropole, Gaël Perdriau, la réunion de travail a permis d’aborder plusieurs sujets notamment la question des marchés, et de nouvelles décisions ont été prises afin de répondre aux urgences du moment.

A la suite de l’intervention du premier Ministre hier soir,  ayant clairement indiqué que les marchés en plein air ou couverts seraient désormais fermés, il a été décidé de mettre immédiatement en application ces dernières préconisations gouvernementales.

Gaël Perdriau explique : Aujourd’hui, monsieur le préfet de la Loire, dont je salue l’efficacité dans l’action, m’a confirmé les dispositions pratiques de cette annonce.
Pour l’Etat : le principe est l’interdiction générale des marchés. En cas de situation très particulière telle que l’absence d’approvisionnement en denrées alimentaires autres que celui fourni par le marché de la commune, il vous appartient de renseigner le tableau fourni afin de me permettre d’apprécier la pertinence d’une éventuelle dérogation. 

De manière très claire, la ville de Saint-Etienne ne rentre pas dans les cas autorisant ces dérogations. Le réseau de commerces en alimentaire existe bel et bien à Saint-Etienne et garantit un approvisionnement régulier et de qualité en produits, notamment en produits frais, permettant de nourrir les habitants.

Gaël Perdriau a d’ores et déjà pris la décision d’exonérer l’ensemble des forains de leurs droits jusqu’au 1er janvier 2021 et a par ailleurs adressé un courrier au premier Ministre pour lui demander qu’elles étaient les mesures prises par le gouvernement pour accompagner les forains.

Autre sujet, le maire de Saint-Etienne a tenu à saluer la décision du le préfet de la Loire, avec lequel il est en contact permanent depuis le début de la crise sanitaire, qui a pris un arrêté interdisant l’ouverture  de commerces, notamment de ventes à emporter, de 21h00 à 6h00, ce qui entraînait parfois des regroupements en contradiction totale avec les règles de lutte contre le Covid-19. Et Gaël Perdriau d’expliquer : “je le répète une nouvelle fois, il est indispensable de respecter ces consignes de manière scrupuleuse car la vie de milliers de personnes en dépend. Nous sommes tous concernés car ce virus frappe aveuglément tout le monde. Il s’agit avant tout d’une question de santé publique, une question de vie”.

Les autres infos