Coronavirus : nouvelle déclaration de Gaël Perdriau en vidéo

Le point sur les mesures pris­es ce mar­di par la cel­lule de coor­di­na­tion munic­i­pale de Saint-Eti­enne

La cel­lule de coor­di­na­tion munic­i­pale, s’est réu­nie ce mar­di 24 mars. Présidée par le maire et prési­dent de Saint-Eti­enne Métro­pole, Gaël Per­dri­au, la réu­nion de tra­vail a per­mis d’abor­der plusieurs sujets notam­ment la ques­tion des marchés, et de nou­velles déci­sions ont été pris­es afin de répon­dre aux urgences du moment.

A la suite de l’in­ter­ven­tion du pre­mier Min­istre hier soir,  ayant claire­ment indiqué que les marchés en plein air ou cou­verts seraient désor­mais fer­més, il a été décidé de met­tre immé­di­ate­ment en appli­ca­tion ces dernières pré­con­i­sa­tions gou­verne­men­tales.

Gaël Per­dri­au explique : Aujour­d’hui, mon­sieur le préfet de la Loire, dont je salue l’ef­fi­cac­ité dans l’ac­tion, m’a con­fir­mé les dis­po­si­tions pra­tiques de cette annonce.
Pour l’E­tat : le principe est l’in­ter­dic­tion générale des marchés. En cas de sit­u­a­tion très par­ti­c­ulière telle que l’ab­sence d’ap­pro­vi­sion­nement en den­rées ali­men­taires autres que celui fourni par le marché de la com­mune, il vous appar­tient de ren­seign­er le tableau fourni afin de me per­me­t­tre d’ap­préci­er la per­ti­nence d’une éventuelle déro­ga­tion. 

De manière très claire, la ville de Saint-Eti­enne ne ren­tre pas dans les cas autorisant ces déro­ga­tions. Le réseau de com­merces en ali­men­taire existe bel et bien à Saint-Eti­enne et garan­tit un appro­vi­sion­nement réguli­er et de qual­ité en pro­duits, notam­ment en pro­duits frais, per­me­t­tant de nour­rir les habi­tants.

Gaël Per­dri­au a d’ores et déjà pris la déci­sion d’ex­onér­er l’ensem­ble des forains de leurs droits jusqu’au 1er jan­vi­er 2021 et a par ailleurs adressé un cour­ri­er au pre­mier Min­istre pour lui deman­der qu’elles étaient les mesures pris­es par le gou­verne­ment pour accom­pa­g­n­er les forains.

Autre sujet, le maire de Saint-Eti­enne a tenu à saluer la déci­sion du le préfet de la Loire, avec lequel il est en con­tact per­ma­nent depuis le début de la crise san­i­taire, qui a pris un arrêté inter­dis­ant l’ou­ver­ture  de com­merces, notam­ment de ventes à emporter, de 21h00 à 6h00, ce qui entraî­nait par­fois des regroupe­ments en con­tra­dic­tion totale avec les règles de lutte con­tre le Covid-19. Et Gaël Per­dri­au d’ex­pli­quer : “je le répète une nou­velle fois, il est indis­pens­able de respecter ces con­signes de manière scrupuleuse car la vie de mil­liers de per­son­nes en dépend. Nous sommes tous con­cernés car ce virus frappe aveuglé­ment tout le monde. Il s’ag­it avant tout d’une ques­tion de san­té publique, une ques­tion de vie”.

Les autres infos