Coronavirus : Saint-Etienne va aider les entreprises

con­séquences économiques et sociales du virus dans notre ville.

La ville de Saint-Eti­enne et Saint-Eti­enne Métro­pole pren­nent immé­di­ate­ment les pre­mières mesures et tra­vail­lent à un plan de sou­tien, en lien avec les ser­vices de l’E­tat

head_startingbox

Gaël Per­dri­au, maire de Saint-Eti­enne, a présidé en fin de mat­inée ce dimanche, comme il le fait depuis lun­di dernier, une nou­velle réu­nion de tra­vail de la cel­lule munic­i­pale de coor­di­na­tion mise en place pour gér­er effi­cace­ment la lutte con­tre le développe­ment du Covid-19.

La pri­or­ité fixée par gou­verne­ment à la suite de l’al­lo­cu­tion du prési­dent de la République, jeu­di dernier, reste d’as­sur­er la con­ti­nu­ité du ser­vice pub­lic, la préser­va­tion des secteurs essen­tiels, privées et publics, au fonc­tion­nement de la Nation, au pre­mier rang desquels se trou­vent la san­té et l’al­i­men­ta­tion.

La ville de Saint-Eti­enne entend assumer l’ensem­ble de ses respon­s­abil­ités dans le cadre des ori­en­ta­tions fixées par le prési­dent de la République at avec le con­cours des moyens prévus par le gou­verne­ment.

head_startingbox

A la suite de l’in­ter­ven­tion same­di soir du pre­mier min­istre annonçant le pas­sage en stade 3 et la fer­me­ture de tous les lieux publics “non indis­pens­ables” : (bars, restau­rants, ciné­mas com­merces à l’ex­cep­tion des mag­a­sins ali­men­taires, phar­ma­cies, bureau de tabac/presse, ban­ques, ou encore sta­tions-essence), et face aux dif­fi­cultés économiques que cela va engen­dr­er, il a été acté dès aujour­d’hui pour la ville de Saint-Eti­enne et Saint-Eti­enne Métro­pole afin de venir en sou­tien immé­di­ate­ment auprès des acteurs locaux touchés

  • d’ac­célér­er les paiements auprès de des four­nisseurs et  des prestataires,
  • d’i­den­ti­fi­er toutes les presta­tions pou­vant faire l’ob­jet d’une avance de paiement,
  • De reporter toutes les échéances dues à Saint-Eti­enne Métro­pole pour les entre­pris­es, com­merçants, hôte­liers (loy­ers ou charges, tax­es de séjours, rede­vances et autres).
  • Les marchés à Saint-Eti­enne sont main­tenus unique­ment pour la vente de pro­duits ali­men­taires mais les éta­lages des forains per­ma­nents seront repo­si­tion­nés afin de per­me­t­tre de respecter une dis­tance appro­priée. Tant que la sit­u­a­tion san­i­taire l’im­posera, tous les marchands occa­sion­nels ne seront plus accep­tés.

Rap­pelons par ailleurs que les mairies de prox­im­ité (priv­ilégi­er dans la mesure du pos­si­ble les deman­des admin­is­tra­tives ou d’in­for­ma­tions via le site de la ville www.saint-etienne.fr ou par télé­phone, Saint-Eti­enne Bon­jour au 04 77 48 77 48) res­teront ouvertes tant que les pré­con­i­sa­tions gou­verne­men­tales le per­me­t­tront, pour main­tenir un ser­vice pub­lic au plus près des habi­tants. Le portage de repas est main­tenu.

Pour autant il est indis­pens­able que tous les acteurs par­tic­i­pant à la vie économique, sociale, cul­turelle, sportive, asso­cia­tive puis­sent être enten­dus et/ou fassent val­oir leurs attentes auprès de l’E­tat.

C’est la rai­son pour laque­lle Gaël Per­dri­au ren­con­tr­era dès la semaine prochaine, dans le respect strict des normes san­i­taires qui s’im­posent dans la sit­u­a­tion présente, les acteurs du monde économique, du com­merce, des marchés et de l’ar­ti­sanat, de la cul­ture, de la vie asso­cia­tive et d’é­d­u­ca­tion pop­u­laire, de l’en­seigne­ment supérieur, à tra­vers notam­ment les gou­ver­nances et les con­seils con­sul­tat­ifs qu’il a mis en place au cours de ce man­dat, afin de faire remon­ter très rapi­de­ment leurs dif­fi­cultés respec­tives liées à la crise san­i­taire que tra­verse le pays.

A l’is­sue de ces ren­con­tres, Gaël Per­dri­au sol­licit­era un ren­dez-vous, dès ven­dre­di prochain, auprès de mon­sieur le préfet de la Loire pour partager les élé­ments recueil­lis et espér­er la mise en place rapi­de de mesures gou­verne­men­tales d’ac­com­pa­g­ne­ment, en sou­tien aux acteurs locaux subis­sant économique­ment et sociale­ment la crise sanitaire.(chômage par­tiel élar­gi, garantie d’emprunt de la banque publique d’in­vestisse­ment, report d’échéances sociales et fis­cales, mesures d’ur­gence et de sou­tien aux com­merçants et arti­sans).

A moyen terme, et en lien avec les ser­vices de l’E­tat, des cham­bres con­sulaires, des clubs d’en­tre­pris­es, des asso­ci­a­tions de com­merçants,  des syn­di­cats et branch­es pro­fes­sion­nelles, dès que la sit­u­a­tion le per­me­t­tra, un plan de relance sera mis en place par la ville de Saint-Eti­enne et Saint-Eti­enne Métro­pole, secteurs d’ac­tiv­ité par secteurs d’ac­tiv­ité, avec des mesures spé­ci­fiques d’éch­e­lon­nement, d’al­lège­ment de charges et d’ex­onéra­tion (taxe de séjour, révi­sion de la coti­sa­tion min­i­male CFE, loy­ers et charges pour les occu­pants d’im­mo­bili­er pub­lic, rede­vances ter­rass­es) et de sou­tien à l’ac­tiv­ité (for­fait sta­tion­nement en sur­face gra­tu­it en cen­tre-ville, enveloppe excep­tion­nelle de sou­tien aux con­grès et événe­ments, procé­dure de pas­sa­tion de com­mande publique accélérée , aides immo­bil­ières ciblées aux entre­pris­es en dif­fi­cultés). 

Réagis­sez sur la page Face­book de 42info.fr et sur notre Twit­ter

Les autres infos