Coronavirus : Saint-Etienne va aider les entreprises

consé­quences éco­no­miques et sociales du virus dans notre ville.

La ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole prennent immé­dia­te­ment les pre­mières mesures et tra­vaillent à un plan de sou­tien, en lien avec les ser­vices de l’Etat

head_startingbox

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, a pré­si­dé en fin de mati­née ce dimanche, comme il le fait depuis lun­di der­nier, une nou­velle réunion de tra­vail de la cel­lule muni­ci­pale de coor­di­na­tion mise en place pour gérer effi­ca­ce­ment la lutte contre le déve­lop­pe­ment du Covid-19.

La prio­ri­té fixée par gou­ver­ne­ment à la suite de l’al­lo­cu­tion du pré­sident de la République, jeu­di der­nier, reste d’as­su­rer la conti­nui­té du ser­vice public, la pré­ser­va­tion des sec­teurs essen­tiels, pri­vées et publics, au fonc­tion­ne­ment de la Nation, au pre­mier rang des­quels se trouvent la san­té et l’alimentation.

La ville de Saint-Etienne entend assu­mer l’en­semble de ses res­pon­sa­bi­li­tés dans le cadre des orien­ta­tions fixées par le pré­sident de la République at avec le concours des moyens pré­vus par le gouvernement.

head_startingbox

A la suite de l’in­ter­ven­tion same­di soir du pre­mier ministre annon­çant le pas­sage en stade 3 et la fer­me­ture de tous les lieux publics “non indis­pen­sables” : (bars, res­tau­rants, ciné­mas com­merces à l’ex­cep­tion des maga­sins ali­men­taires, phar­ma­cies, bureau de tabac/presse, banques, ou encore sta­tions-essence), et face aux dif­fi­cul­tés éco­no­miques que cela va engen­drer, il a été acté dès aujourd’­hui pour la ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole afin de venir en sou­tien immé­dia­te­ment auprès des acteurs locaux tou­chés

  • d’ac­cé­lé­rer les paie­ments auprès de des four­nis­seurs et  des prestataires,
  • d’i­den­ti­fier toutes les pres­ta­tions pou­vant faire l’ob­jet d’une avance de paiement,
  • De repor­ter toutes les échéances dues à Saint-Etienne Métropole pour les entre­prises, com­mer­çants, hôte­liers (loyers ou charges, taxes de séjours, rede­vances et autres).
  • Les mar­chés à Saint-Etienne sont main­te­nus uni­que­ment pour la vente de pro­duits ali­men­taires mais les éta­lages des forains per­ma­nents seront repo­si­tion­nés afin de per­mettre de res­pec­ter une dis­tance appro­priée. Tant que la situa­tion sani­taire l’im­po­se­ra, tous les mar­chands occa­sion­nels ne seront plus acceptés.

Rappelons par ailleurs que les mai­ries de proxi­mi­té (pri­vi­lé­gier dans la mesure du pos­sible les demandes admi­nis­tra­tives ou d’in­for­ma­tions via le site de la ville www.saint-etienne.fr ou par télé­phone, Saint-Etienne Bonjour au 04 77 48 77 48) res­te­ront ouvertes tant que les pré­co­ni­sa­tions gou­ver­ne­men­tales le per­met­tront, pour main­te­nir un ser­vice public au plus près des habi­tants. Le por­tage de repas est maintenu.

Pour autant il est indis­pen­sable que tous les acteurs par­ti­ci­pant à la vie éco­no­mique, sociale, cultu­relle, spor­tive, asso­cia­tive puissent être enten­dus et/ou fassent valoir leurs attentes auprès de l’Etat.

C’est la rai­son pour laquelle Gaël Perdriau ren­con­tre­ra dès la semaine pro­chaine, dans le res­pect strict des normes sani­taires qui s’im­posent dans la situa­tion pré­sente, les acteurs du monde éco­no­mique, du com­merce, des mar­chés et de l’ar­ti­sa­nat, de la culture, de la vie asso­cia­tive et d’é­du­ca­tion popu­laire, de l’en­sei­gne­ment supé­rieur, à tra­vers notam­ment les gou­ver­nances et les conseils consul­ta­tifs qu’il a mis en place au cours de ce man­dat, afin de faire remon­ter très rapi­de­ment leurs dif­fi­cul­tés res­pec­tives liées à la crise sani­taire que tra­verse le pays.

A l’is­sue de ces ren­contres, Gaël Perdriau sol­li­ci­te­ra un ren­dez-vous, dès ven­dre­di pro­chain, auprès de mon­sieur le pré­fet de la Loire pour par­ta­ger les élé­ments recueillis et espé­rer la mise en place rapide de mesures gou­ver­ne­men­tales d’ac­com­pa­gne­ment, en sou­tien aux acteurs locaux subis­sant éco­no­mi­que­ment et socia­le­ment la crise sanitaire.(chômage par­tiel élar­gi, garan­tie d’emprunt de la banque publique d’in­ves­tis­se­ment, report d’é­chéances sociales et fis­cales, mesures d’ur­gence et de sou­tien aux com­mer­çants et artisans).

A moyen terme, et en lien avec les ser­vices de l’Etat, des chambres consu­laires, des clubs d’en­tre­prises, des asso­cia­tions de com­mer­çants,  des syn­di­cats et branches pro­fes­sion­nelles, dès que la situa­tion le per­met­tra, un plan de relance sera mis en place par la ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole, sec­teurs d’ac­ti­vi­té par sec­teurs d’ac­ti­vi­té, avec des mesures spé­ci­fiques d’é­che­lon­ne­ment, d’al­lè­ge­ment de charges et d’exo­né­ra­tion (taxe de séjour, révi­sion de la coti­sa­tion mini­male CFE, loyers et charges pour les occu­pants d’im­mo­bi­lier public, rede­vances ter­rasses) et de sou­tien à l’ac­ti­vi­té (for­fait sta­tion­ne­ment en sur­face gra­tuit en centre-ville, enve­loppe excep­tion­nelle de sou­tien aux congrès et évé­ne­ments, pro­cé­dure de pas­sa­tion de com­mande publique accé­lé­rée , aides immo­bi­lières ciblées aux entre­prises en difficultés). 

Réagissez sur la page Facebook de 42info.fr et sur notre Twitter

Les autres infos