Coronavirus : Une mort des petits com­merces dans la Loire

Les petits com­mer­çants, sont pani­qués à l’idée de ne pas ré-ouvrir rapi­de­ment. Seuls les hôtels res­tent ouverts mais là aus­si c’est dif­fi­cile pour l’ensemble du per­son­nel. Les clients se font rares dans les chambres.

Les res­tau­ra­teurs doivent eux aus­si fer­mer. Thierry, hôte­lier à Saint-Etienne, ne com­prend pas ces deux points de mesure : « Les bou­lan­ge­ries sont ouvertes. Là-bas, on peut se poser, prendre un café, une bois­son. Manger un sand­wich. A côté de ça, les bars, eux, sont fer­més ». L’état a annon­cé des aides pour les com­mer­çants. « Nous, dans notre hôtel, on est au chô­mage for­cé ». Même si les CCI pro­posent des cel­lules de crise, Edouard Philippe se dit inquiet pour les com­merces les plus fragiles .

Du côté de la Charpinère, grand parc hôte­lier répu­té à Saint-Etienne, on fait la moue. Depuis jeu­di, il y a 70% d’annulations. Certaines réser­va­tions allaient même jusqu’au mois de juin. Les socié­tés d’événementiel font la tête. Les sémi­naires d’entreprises sont annu­lés. Les mariages pré­vus sont repoussés.

« Des com­merces fer­més jusqu’au 15 avril »

head_startingbox

La mai­rie de Saint-Etienne et la métro­pole ont pré­vu des mesures excep­tion­nelles.  Les mesures vont per­mettre d’aider aux paie­ments auprès des four­nis­seurs et des pres­ta­taires, d’i­den­ti­fier toutes les pres­ta­tions pou­vant faire l’ob­jet d’une avance de paie­ment, de repor­ter toutes les échéances dues à Saint-Etienne Métropole pour les entre­prises, com­mer­çants, hôte­liers (loyers ou charges, taxes de séjours, rede­vances et autres).

Si les res­tau­rants ne peuvent pas ouvrir, ils peuvent cepen­dant pro­po­ser un ser­vice de livrai­son. De type Delivroo et Uber Eats. La France se cloître chez soi. Edouard Philippe va ren­con­trer l’ensemble du monde poli­tique fran­çais pour éven­tuel­le­ment faire un report du second tour.

L’épidémie conti­nue de pro­gres­ser en France. Selon le der­nier bilan com­mu­ni­qué dimanche soir par les auto­ri­tés sani­taires, 5.423 per­sonnes sont conta­mi­nées et 127 sont décé­dées, soit 36 morts et plus de 900 cas sup­plé­men­taires en 24 heures.

La fer­me­ture des crèches, écoles et uni­ver­si­tés entre en vigueur ce lun­di dans toute la France. Enfin, d’après nos sources, les ciné­mas, com­merces, écoles, crèches, bars et dis­co­thèques pour­raient res­ter fer­més jusqu’au 15 avril. Si cela se véri­fie, un véri­table pro­blème éco­no­mique va se poser.


Les autres infos