Coronavirus : Une mort des petits commerces dans la Loire

Les petits commerçants, sont paniqués à l’idée de ne pas ré-ouvrir rapidement. Seuls les hôtels restent ouverts mais là aussi c’est difficile pour l’ensemble du personnel. Les clients se font rares dans les chambres.

Les restaurateurs doivent eux aussi fermer. Thierry, hôtelier à Saint-Etienne, ne comprend pas ces deux points de mesure : « Les boulangeries sont ouvertes. Là-bas, on peut se poser, prendre un café, une boisson. Manger un sandwich. A côté de ça, les bars, eux, sont fermés ». L’état a annoncé des aides pour les commerçants. « Nous, dans notre hôtel, on est au chômage forcé ». Même si les CCI proposent des cellules de crise, Edouard Philippe se dit inquiet pour les commerces les plus fragiles .

Du côté de la Charpinère, grand parc hôtelier réputé à Saint-Etienne, on fait la moue. Depuis jeudi, il y a 70% d’annulations. Certaines réservations allaient même jusqu’au mois de juin. Les sociétés d’événementiel font la tête. Les séminaires d’entreprises sont annulés. Les mariages prévus sont repoussés.

« Des commerces fermés jusqu’au 15 avril »

head_startingbox

La mairie de Saint-Etienne et la métropole ont prévu des mesures exceptionnelles.  Les mesures vont permettre d’aider aux paiements auprès des fournisseurs et des prestataires, d’identifier toutes les prestations pouvant faire l’objet d’une avance de paiement, de reporter toutes les échéances dues à Saint-Etienne Métropole pour les entreprises, commerçants, hôteliers (loyers ou charges, taxes de séjours, redevances et autres).

Si les restaurants ne peuvent pas ouvrir, ils peuvent cependant proposer un service de livraison. De type Delivroo et Uber Eats. La France se cloître chez soi. Edouard Philippe va rencontrer l’ensemble du monde politique français pour éventuellement faire un report du second tour.

L’épidémie continue de progresser en France. Selon le dernier bilan communiqué dimanche soir par les autorités sanitaires, 5.423 personnes sont contaminées et 127 sont décédées, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en 24 heures.

La fermeture des crèches, écoles et universités entre en vigueur ce lundi dans toute la France. Enfin, d’après nos sources, les cinémas, commerces, écoles, crèches, bars et discothèques pourraient rester fermés jusqu’au 15 avril. Si cela se vérifie, un véritable problème économique va se poser.