Covid-19 : comment bien entretenir son masque en tissus, nos conseils

Le masque protège du coronavirus seulement s’il est bien nettoyé, à la main ou en machine. Comment bien laver un masque en tissu ? Jetable ? Dans une casserole à l’eau bouillante ? A la machine à 60° ? Faut-il le repasser ? 

Le masque est devenu un allié contre le Covid-19, un équipement obligatoire dans les lieux publics clos, les rues, en entreprise et à l’école pour les enfants à partir de 6 ans. On le porte désormais partout. Il est donc important de bien laver son masque pour qu’il reste efficace et fasse barrière aux virus. S’il n’est pas bien entretenu, ses capacités de filtration peuvent être altérées et il ne protège pas. Comment le laver efficacement ? A la main ou à la machine à laver ? A quelle température et pendant combien de temps ? Peut-on laver un masque jetable ? Doit-on le laver avant sa première utilisation ? 

Le laver avant la première utilisation ?

Il est recommandé de laver un masque neuf avant sa première utilisation, que vous ayez confectionné vous-même le masque, qu’on vous l’ait offert ou que vous l’ayez acheté à un artisan ou dans un commerce, recommande l’Afnor sur son site internet. Cela permet de s’assurer que le masque est parfaitement sain et propre, mais aussi d’éliminer les risques d’allergie potentiellement causés par les tissus neufs. Il est toujours possible qu’un masque, même neuf, ait été contaminé si les conditions de transport ou de conditionnement étaient mauvaises.

Faut-il laver un masque jetable ?

Non officiellement. Néanmoins, le masque chirurgical pouvait rester très efficace en termes de filtrage, même après avoir été lavé” (jusqu’à 5 lavages). Il resterait même plus efficace que les autres. Son niveau de filtration baisse mais reste supérieur à celui des masques en tissu qui, eux, ne filtrent que 90 % des particules de 3 microns. Sa matière (le Melt Blown) est un voile non tissé serait capable de filtrer jusqu’à 95% des particules de moins de 3 microns. La charge électrostatique augmente par ailleurs sa capacité de filtration. Prudence tout de même car pour le moment, les autorités sanitaires ne recommandent pas de laver ses masques chirurgicaux. Le masque chirurgical ou FFP2 est jetable. Au bout de 4 heures, il faut l’ôter et le jeter car ils deviennent humides et donc beaucoup moins efficaces. Et s’ils sont lavés ou désinfectés, ces masques perdraient leur capacité de filtration. Pour ne pas altérer leur niveau de filtration, il faudrait des traitements très puissants, à base d’oxyde d’éthylène. Ce qui n’est absolument pas envisageable à la maison, donc les masques chirurgicaux ou de type FFP2 doivent être à usage unique.

Comment laver un masque ?

Les recommandations officielles, notamment celles de l’Association française de normalisation (AFNOR), “préconisaient de laver son masque en tissu après chaque utilisation en machine à une température de 60° et dans un cycle d’au moins de 30 minutes, avec un produit lessive classique. A cette température et avec les mouvements rotatifs très rapides de la machine à laver, le virus sera détruit. L’académie nationale de médecine a expliqué dans un communiqué publié le 7 septembre que les masques “peuvent être lavés à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de corps” autrement dit à 30 ou 40°C. De plus, il n’est pas nécessaire de laver son masque tout seul, il peut très bien être lavé avec d’autres vêtements, des serviettes de bain ou des draps par exemple.

Peut-on laver un masque à la main ?

Selon l’Académie nationale de Médecine, les masques en tissu peuvent très bien être “lavés à la main, avec un détergent”. Selon l’AFNOR, le masque doit être sec en moins de deux heures pour préserver son efficacité. “Un séchage rapide est toujours conseillé, compte tenu du fait que les virus et bactéries prolifèrent plus rapidement dans un milieu humide. Mais si on a respecté les conditions de lavage, l’agent infectieux a déjà été détruit. Il ne faut donc pas être trop anxieux avec le temps de séchage”, rassure un médecin.

 

Faut-til le repasser ?

Si le masque le supporte, on peut le repasser avec un fer à repasser ou à vapeur à une température de 120° environ pour achever la désinfection. A cette chaleur, les virus sont rapidement détruits. Toutefois, vérifiez bien que le tissu tolère un repassage, sinon il risquerait de fondre ou de rétrécir selon sa composition. Attention, un repassage ne se substitue en aucun cas à un lavage à 60° en machine. 

Au bout de combien de temps il faut laver le masque ?

Selon les normes AFNOR, la durée d’utilisation d’un masque est de 4 heures environ.

Laver un masque chaque jour ?

Le masque en tissu a une durée de vie théorique de 4 heures. Il est par ailleurs déconseillé de reporter un masque sans l’avoir lavé. Une fois retiré, le masque est potentiellement contaminé, sur sa surface interne ou externe, et n’est plus efficace s’il est reporté le lendemain. A température ambiante, le coronavirus a une durée de vie sur les tissus d’environ deux jours (plus ou moins en fonction de la matière), mais dans le même temps, d’autres germes ou bactéries peuvent s’y développer. A retenir : on lave son masque âprès chaque utilisation. 

Les autres infos
Les autres infos