Les Français, ces enfants ?

C’est la chanson à la mode en ce reconfinement : le ras-le-bol des Français qui s’estiment infantilisés. Champ lexical de l’éducation, sanction… 

Quand on a fauté, on est punis. Un peu comme ce nouveau reconfinement. Le couvre-feu n’avait pas été assez efficace, car les Français se seraient réunis avant l’heure fatidique. Donc, ils vont au coin !

Quant à l’attestation, elle ressemble à une autorisation de sortie demandée aux parents. Le Temps (quotidien suisse) note : « Et personne ne réclame un confinement à la française, où l’infantilisation du citoyen le dispute au ridicule lorsqu’il faut signer sa propre attestation de sortie. »

Un peu aussi comme la grogne concernant la fermeture des commerces non-essentiels que les Français ont tant critiqué. Dans ce cas-là, nous sommes punis de dessert : les rayons non-essentiels ferment dans les hypermarchés. Si cela n’est toujours pas compris, pas de Noël.

A quoi cela va conduire ? A une irresponsabilité totale des Français. Les enfants sont considérés irresponsables, notamment en Droit pénal. Nous autres, adultes infantilisés, pourront faire de même. Pourtant, selon les données Google, le confinement avait été très bien respecté en France.

Et cela est dangereux : tous les épidémiologistes insistent sur la responsabilité collective de chacun. L’Etat parle « d’efforts », du port de masque généralisé comme si les Français étaient incapables de comprendre les risques qu’ils font courir à chacun.

Au pire, règne une sorte de contradiction dans nos esprits : nous sommes adultes, indépendants, car nous travaillons, mais incapables de respecter les gestes barrières sans sanction.

Les autres infos
Les autres infos