Covid-19 : des étudiants du CHU de Saint-Etienne devront rembourser leur prime

Lors de la crise sanitaire, de nombreux étudiants avaient décidé de venir en aide au CHU de Saint-Etienne avec le flux de malades. Leur aide était précieuse notamment pendant le pic de la pandémie. Mais voilà, on apprend ce vendredi que c’est le choc.

Plusieurs dizaines d’étudiants de la faculté de médecine de Saint-Etienne devront rembourser la prime Covid accordée par erreur fin juin par le CHU local, annonce l’AFP.

La participation des  jeunes étudiants était vitale pour le fonctionnement de l’hôpital. Ils sont venus en aide aux infirmières, aux aide-soignants, aux brancardiers, aux réserves sanitaires et même aux pompiers qui faisaient le va-et-vient pour amener les malades parfois.

« Ils ont fait un travail incroyable » explique Sonia à l’AFP. Ces jeunes gens, futurs effectifs dans le milieu de la santé devront restituer leur prime. Une situation ubuesque car le CHU de Saint-Etienne avait accordé la prime à certains étudiants qui n’avaient même pas participé à la réserve sanitaire

A Radio Scoop, Juliette Andrés a expliqué que « Le décret fixant les conditions d’éligibilité et le montant de la prime n’ayant été publié que le 13 juin dernier au Journal officiel, “des ajustements doivent être effectués pour certains à qui elle a été versée par erreur fin juin“.

La directrice des affaires médicales du CHU précise que l’erreur concernait environ 70 étudiants. Comme le confirme l’AFP., pour toucher cette prime. Il faut avoir travaillé au moins 5 demi-journées par semaine entre le 1er mars et le 30 avril. Il va falloir gérer cet imbroglio causé par le CHU qui avait donc accordé la prime à certains étudiants n’ayant pas participé à la réserve sanitaire.

Le saviez-vous ?

Le décret fixant les conditions d’éligibilité et le montant de la prime n’ayant été publié que le 13 juin dernier au Journal officiel, “des ajustements doivent être effectués pour certains à qui elle a été versée par erreur fin juin”, a expliqué à l’AFP Juliette Andrès, directrice des affaires médicales du CHU, précisant que l’erreur concernait environ 70 étudiants. Parmi les conditions à remplir pour percevoir en totalité la prime Covid, fixée à 1500 euros, il faut avoir travaillé au moins cinq demi-journées par semaine entre le 1er mars et le 30 avril, avec moins de 15 jours calendaires d’absence pendant cette période, précise le décret.

Les autres infos
Les autres infos