Covid-19 : les mutuelles santé vont payer

Pendant la crise du coronavirus qui aura touché de nombreux Français et Stéphanois, on estime que les mutuelles ont économisé près de 2,6 milliards d’euros pendant le confinement. Le gouvernement veut piocher dans ce trésor pour faire des économies.

Pour l’état, ce n’est pas aux Français, (donc aux Ligériens) de payer, mais aux complémentaires santé.

Pendant le confinement dans la Loire, de nombreuses personnes ont renoncé à certains soins. Ce qui a été noté par de nombreux médecins. Et cela ne doit pas être un souvenir de fierté puisque les salles d’attente se sont vidées. « Je n’ai pas vu certains malades du cancer pendant 3 mois à Saint-Étienne » raconte un docteur. « C’est très grave, le confinement leur a fait peur et ils ne sont plus venus pour leurs soins en cabinet ». Le praticien raconte que des patients dépressifs étaient aussi en mode invisible. « On ne les voyait plus, et ils avaient besoin d’ordonnances pour pallier l’angoisse du confinement ». 

A lire aussi : Météo, les départements en vigilance orange

La sécu pourrait toucher le pactole

Ce projet a été présenté aux organismes concernés dès le 5 juin : le gouvernement a demandé aux Mutuelles de « faire des propositions » pour voir comment elles pourraient « prendre leur part à l’effort consenti par l’assurance maladie pour soutenir le système de santé.

La Mutualité française, qui regroupe 266 mutuelles santé, « a d’ores et déjà indiqué au ministère de la Santé qu’elle n’était pas opposée au principe d’une contribution », notamment car « il n’a jamais été question de tirer des bénéfices de cette crise », a-t-elle indiqué dans une déclaration transmise à l’AFP.

Mais pour faire des économies selon un spécialiste « ça va être complexe ». La faillite des entreprises va diminuer et les cotisations des cadres aussi « et surtout, n’oubliez pas que les patients retournent chez le médecin, et même plus souvent qu’avant ».

Une nouvelle réunion avec les représentants des organismes complémentaires est prévue avec les ministres Olivier Véran pour la santé et Olivier Dussopt pour les comptes publics. Elle est prévue en septembre, pour définir les montants de la cette contribution.

Les autres infos
Les autres infos