Covid-19 : les mutuelles san­té vont payer

Pendant la crise du coro­na­vi­rus qui aura tou­ché de nom­breux Français et Stéphanois, on estime que les mutuelles ont éco­no­mi­sé près de 2,6 mil­liards d’euros pen­dant le confi­ne­ment. Le gou­ver­ne­ment veut pio­cher dans ce tré­sor pour faire des économies.

Pour l’état, ce n’est pas aux Français, (donc aux Ligériens) de payer, mais aux com­plé­men­taires santé.

Pendant le confi­ne­ment dans la Loire, de nom­breuses per­sonnes ont renon­cé à cer­tains soins. Ce qui a été noté par de nom­breux méde­cins. Et cela ne doit pas être un sou­ve­nir de fier­té puisque les salles d’attente se sont vidées. « Je n’ai pas vu cer­tains malades du can­cer pen­dant 3 mois à Saint-Étienne » raconte un doc­teur. « C’est très grave, le confi­ne­ment leur a fait peur et ils ne sont plus venus pour leurs soins en cabi­net ». Le pra­ti­cien raconte que des patients dépres­sifs étaient aus­si en mode invi­sible. « On ne les voyait plus, et ils avaient besoin d’ordonnances pour pal­lier l’angoisse du confi­ne­ment ». 

A lire aus­si : Météo, les dépar­te­ments en vigi­lance orange

La sécu pour­rait tou­cher le pactole

Ce pro­jet a été pré­sen­té aux orga­nismes concer­nés dès le 5 juin : le gou­ver­ne­ment a deman­dé aux Mutuelles de « faire des pro­po­si­tions » pour voir com­ment elles pour­raient « prendre leur part à l’effort consen­ti par l’assurance mala­die pour sou­te­nir le sys­tème de santé.

La Mutualité fran­çaise, qui regroupe 266 mutuelles san­té, « a d’ores et déjà indi­qué au minis­tère de la Santé qu’elle n’était pas oppo­sée au prin­cipe d’une contri­bu­tion », notam­ment car « il n’a jamais été ques­tion de tirer des béné­fices de cette crise », a‑t-elle indi­qué dans une décla­ra­tion trans­mise à l’AFP.

Mais pour faire des éco­no­mies selon un spé­cia­liste « ça va être com­plexe ». La faillite des entre­prises va dimi­nuer et les coti­sa­tions des cadres aus­si « et sur­tout, n’oubliez pas que les patients retournent chez le méde­cin, et même plus sou­vent qu’avant ».

Une nou­velle réunion avec les repré­sen­tants des orga­nismes com­plé­men­taires est pré­vue avec les ministres Olivier Véran pour la san­té et Olivier Dussopt pour les comptes publics. Elle est pré­vue en sep­tembre, pour défi­nir les mon­tants de la cette contribution.

Les autres infos