Démission, câlin et pou­pée gon­flable… les his­toires les plus inso­lites du confinement

Des his­toires inso­lites trou­vées par nos confrères de La Dépêche.fr. Une bonne tranche d’hu­mour à découvrir.

  • Les plus chauds

À la Grande-Motte, dans l’Hérault, la police muni­ci­pale a été aver­tie par un rive­rain qu’un couple s’a­don­nait à des ébats intimes sur la plage. Résultat : 270 euros d’a­mende.closevolume_off

Au Royaume-Uni, l’un des prin­ci­paux conseillers scien­ti­fiques du gou­ver­ne­ment a démis­sion­né. Celui qui plai­dait pour un confi­ne­ment très strict de la popu­la­tion a recon­nu… avoir accueilli chez lui sa maî­tresse en pleine épi­dé­mie de coronavirus.

  • Les plus sauvages

Privée des fes­ti­va­liers, la Croisette can­noise a reçu ce week-end la visite d’une star­lette impro­bable, un jeune san­glier d’une cin­quan­taine de kilos.

Dans les rues vides de Foix, en Ariège, une infir­mière a, elle, aper­çu un jeune che­vreuilen train de se bala­der en ville. Moins poé­tique et plus inha­bi­tuel, une pieuvre géante a été aper­çue dans les canaux de Venise.

Deux daims, un zèbre et des poneys pro­fi­tant de la déser­ti­fi­ca­tion des rues ont à leur tour été repé­rés par des inter­nautes dans deux villes de région pari­sienne. Tout comme des ota­ries ont pro­fi­té du confi­ne­ment impo­sé aux humains pour prendre leurs aises dans la sta­tion bal­néaire de Mar del Plata, sur la côte Ouest de l’Argentine.

Dans l’Ariège, ce fut beau­coup moins confor­table pour une vache lai­tière bles­sée et en mau­vaise pos­ture en pleine mon­tagne, heu­reu­se­ment sau­vée par les pom­piers.

Les sapeurs-pom­piers arié­geois ont par­ti­ci­pé au sau­ve­tage peu com­mun d’une vache lai­tière bles­sée et en mau­vaise pos­ture en pleine montagne.

  • Les plus trompeurs

Deux habi­tants d’Hyères dans le Var ont bra­vé l’in­ter­dic­tion de se rendre sur le lit­to­ral, en se dégui­sant en bouée de bali­sage.

À Carnon, un gen­darme a failli contrô­ler une pou­pée gon­flable sur la plage, pro­vo­quant l’hi­la­ri­té des observateurs.

  • Le plus légaliste

Dans le Lot, une ran­don­neuse, char­gée par un san­glier et bles­sée, n’a pas appe­lé les secours car elle n’a­vait pas son attes­ta­tion déro­ga­toire.

  • Le plus mignon

En plein direct à la télé, le fils du socia­liste Olivier Faure est venu lui faire un câlin.

  • Le plus romantique

En plein confi­ne­ment, une Toulousaine a ren­con­tré l’a­mour sur inter­net. Les deux tour­te­reaux comptent se retrou­ver phy­si­que­ment dès que possible.

  • Le plus déterminé

Une vété­ri­naire bre­tonne a pas­sé plus de douze heures sur la route pour venir adop­ter un chien dans le refuge de Castelsarrasin grâce à la déro­ga­tion de sortie.

  • Le plus diabolique

Le fes­ti­val pré­fé­ré des amou­reux de métal a lan­cé une cagnotte des­ti­ner à aider le CHU de Nantes à faire face à la crise de coro­na­vi­rus. Résultat : 66 666 euros gla­nés. Diabolique !

  • Le plus dansant

Les pom­piers de Lalbenque ont rele­vé le défi du “Oh Nanana Challenge” et ont fait par­ler d’eux sur les réseaux sociaux.

  • Le plus chanceux

Alors qu’elle s’en­nuyait en pleine période de confi­ne­ment, une Britannique a déci­dé d’u­ti­li­ser le détec­teur de métaux de son fils pour son­der son jar­din. Et elle a fait une incroyable décou­verte.

  • Le plus people

En plein live sur les réseaux sociaux depuis sa cui­sine, le chan­teur Raphaël s’est fait répri­man­der par sa femme, l’ac­trice Mélanie Thierry. Une séquence de la vie de tous les jours deve­nue culte.

  • Le plus religieux

À Limoges, un prêtre a pro­po­sé à ses parois­siens de recueillir leur confes­sion en “drive”. Avec ou sans frite ?

  • Le plus sportif

La pan­dé­mie de coro­na­vi­rus a pous­sé les parieurs, sevrés de ten­nis, à se tour­ner vers le ping-pong.

  • Le plus idiot

Ivre, un auto­mo­bi­liste de Savoie a vou­lu échap­per aux gen­darmes et a esca­la­dé… le mur de la gen­dar­me­rie.

  • Le plus renversant

Au cours d’une confé­rence de presse, le Premier ministre Edouard Philippe a fait un point concer­nant les DOM-TOM à grand ren­fort de cartes et gra­phiques, qui étaient pré­sen­tés… à l’en­vers.

  • Le plus marquant

En Suède, un indi­vi­du s’est fait tatouer le visage d’Anders Tegnell sur le bras gauche. Anders Tegnell, une star du rock ou un joueur de foot ? Non, il s’a­git d’un épi­dé­mio­lo­giste de l’Agence sué­doise de san­té publique, sorte de “Jérôme Salomon suédois”.

  • Le plus dur à porter

Un couple d’Indiens a eu le bon­heur d’ac­cueillir dans leur vie des jumeaux. Et pour fêter ça, ils ont déci­dé de les bap­ti­ser avec des pré­noms de cir­cons­tance : Covid (le gar­çon) et Corona (la fille).

  • Le plus inattendu

À Toulouse, des poli­ciers inter­ve­naient à la base pour inter­pel­ler un exhi­bi­tion­niste. Finalement ce der­nier a pris la fuite, mais les forces de l’ordre sont alors tom­bé sur un point de deal qu’ils ont pu déman­te­ler ! 

  • Les plus high-tech

Spot, un chien robot à la démarche plu­tôt réa­liste est en test dans un parc de Singapour, pour faire res­pec­ter les règles de dis­tan­cia­tion physique. 

Cinq Toulousains ont de leur côté redon­né vie au Bikini dans un jeu vidéo.

Les autres infos