La culture et le cinéma en berne à Saint-Etienne

La nou­velle vient de tom­ber comme un glas pour les ciné­philes. Franck Ries­ter, le ministre de la Culture vient d’annoncer sur France Info que la réou­ver­ture des salles de ciné­ma ne se fera pas « a prio­ri avant l’été ». Le Méliès, Le Camion rouge et l’Alhambra à Saint-Étienne devront res­ter fer­mer comme tous les ciné­mas de la Loire. Un vrai coup dur pour les gérants des salles.

Syl­vie du Parc, la patronne des deux ciné­mas sté­pha­nois, atten­dait avec impuis­sance cette nou­velle alors que les sala­riés de l’Alhambra et du Camion rouge sont au chô­mage par­tiel. Une situa­tion com­pli­quée alors que ces deux ciné­mas sté­pha­nois sont à vendre.

Au micro de France Info, le ministre de la Culture s’explique : « Aujourd’­hui on a consi­dé­ré que le fait d’être dans une salle confi­née à plu­sieurs dizaines de per­sonnes en même temps pou­vait poser pro­blème en terme de risque de cir­cu­la­tion du virus. Il y a des dépar­te­ments où le virus cir­cule beau­coup, d’autres où il cir­cule moins. Et les salles de ciné­ma sou­haitent qu’on puisse ouvrir en même temps par­tout en France. Pour autant, effec­ti­ve­ment, on avance bien dans les dis­cus­sions avec les salles de ciné­ma pour essayer de pré­voir une date d’ou­ver­ture, mais qui ne sera confir­mée que fin mai, début juin, au moment où le Pre­mier ministre fera le point, trois semaines après le début du décon­fi­ne­ment, sur l’é­vo­lu­tion de la cir­cu­la­tion du virus et la pos­si­bi­li­té ou non d’al­ler plus loin dans le décon­fi­ne­ment ». 

Une réou­ver­ture des média­thèques en France, mais pas des ciné­mas

Franck Ries­ter sou­haite échan­ger avec la filière des salles de ciné­ma, en lien avec les édi­teurs et les salles de ciné­ma. « On dis­cute des moda­li­tés de mise en œuvre des mesures de sécu­ri­té sani­taire pour leurs publics ». Pour le ministre de la Culture, « Ces moda­li­tés seront vali­dées par le minis­tère de la San­té pour être effec­tives. Il y a en gros quatre semaines entre le moment où l’on décide de rou­vrir et le moment où l’on peut offi­ciel­le­ment rou­vrir, notam­ment pour une ques­tion d’or­ga­ni­sa­tion de la dis­tri­bu­tion des films et la mise en œuvre pra­tique des consignes sani­taires dans les salles. A prio­ri, ça ne sera pas avant l’é­té ».

Pas de grands ras­sem­ble­ments pour le moment

Pour le ministre, les fes­ti­vals et les grands ras­sem­ble­ments de plus de 5000 per­sonnes ne sont pas auto­ri­sés avant la ren­trée, sous réserve de revi­re­ment. Pour les diri­geants du Fes­ti­val Paroles et Musique à Saint-Étienne et ceux de la Rue des Artistes à Saint-Cha­mond, la crise sani­taire a eu rai­son de leur mise en place. Et ils ont dû être tout sim­ple­ment annu­lés.

Les petits musées peuvent rou­vrir

Pour Franck Ries­ter, « Il faut limi­ter les flux de spec­ta­teurs ou de visi­teurs qui vien­draient de trop loin. On dit qu’il ne faut pas faire de dépla­ce­ments, sauf excep­tion, et contraintes par­ti­cu­lières au-delà de 100 km. Ces musées ou ces monu­ments his­to­riques qui seraient ame­nés à atti­rer des visi­teurs bien plus loin que leur bas­sin de vie ou leur dépar­te­ment ne peuvent, dans un pre­mier temps, pas rou­vrir. Les autres, en fonc­tion de leur capa­ci­té à res­pec­ter les règles sani­taires, avec l’a­vis du maire et ensuite vali­da­tion par le pré­fet, peuvent rou­vrir ». À Saint-Étienne, le vrai décon­fi­ne­met sera évi­dem­ment, la réou­ver­ture des bars, des res­tau­rants et lieux de loi­sirs et de culture.

Les autres infos