Déplacements entre Saint-Etienne et Lyon facilités

Malgré l’a­ban­don par l’Etat du pro­jet de l’A45, les dépla­ce­ments entre Saint-Etienne et Lyon seront-ils un jour facilités ?

La Préfecture Auvergne-Rhône-Alpes a annon­cé ce mar­di étu­dier le pro­jet de construc­tion d’un pont “pour trai­ter le nœud de Givors-Ternay sur l’A47″. Le début des tra­vaux serait envi­sa­gé à l’ho­ri­zon 2024.

Cette idée fait par­tie d’une liste de cinq pro­jets dévoi­lés à l’is­sue de la troi­sième réunion de concer­ta­tion et de sui­vi pour l’a­mé­lio­ra­tion des dépla­ce­ments entre Saint-Etienne et Lyon.

Ont aus­si été évo­qués l’a­mé­lio­ra­tion des infra­struc­tures rou­tières de l’A47, de l’A72 et de la RN 88, l’a­mé­lio­ra­tion du tra­fic fer­ro­viaire avec l’aug­men­ta­tion de la capa­ci­té des trains qui relient les deux com­munes, l’aug­men­ta­tion de la capa­ci­té des par­kings des gares ou encore la créa­tion de voies réser­vées au co-voi­tu­rage sur l’A7 au sud de Lyon ain­si que d’aires de co-voi­tu­rage, notam­ment sur l’A47.

Pour rap­pel, la loi LOM (loi d’o­rien­ta­tion des mobi­li­tés) pré­voit une enve­loppe de 400 mil­lions d’eu­ros finan­cée par l’Etat pour ces amé­na­ge­ments d’a­mé­lio­ra­tion de la mobi­li­té entre la capi­tale rho­da­nienne et le chef-lieu ligérien.

Les autres infos