Deux offres de reprise pour Kidiliz : de nombreux licenciements prévus

23 offres de reprises de reprise du distributeur Kidiliz, situés notamment à Rillieux-La-Pape et à Saint-Chamond ont été présentées. L’enseigne Kidiliz (ex : Zannier) a été placée en redressement judiciaire par son actionnaire il y a un mois. 

L’offre principale émane d’ID-Kids (Okaïdi, Oxybul, Jacadi…). Elle porte sur un centaine de boutique, sauf les magasins Z, qui représente 600 personnes sur un effectif de 2 600 personnes. Les autres marques du groupe (Catimini, Absorba, Chipie…) seraient exploitées.

Une deuxième offre, celle de CWF (dont l’activité repose sur les collections enfants de grande marque comme Chloé, Boss ou encore Lanvin), porte sur une ensemble plus limitée : le site de Saint-Chamond serait alors condamné par la fermeture. Seuls 200 salariés seraient repris.

Le 3 novembre, le tribunal de Commerce de Paris devra auditionner les candidats sur les offres de reprise. Réponse attendue fin novembre.

Les autres infos
Les autres infos