Difficulté des restaurateurs dans la Loire

Nos confrères de L’Essor rapportent les difficultés de certaines entreprises de la restauration dans notre département.

C’est dur pour les restaurants stéphanois. Cet été, le restaurant « Le Victoria » qui se trouvait accolé à la Galerie Dorian a tiré sa révérence. Idem pour la franchise « Lucien et La Cocotte » qui a tiré son rideau de fer sans trop d’explications place Jean-Jaurès. Présent à Saint-Etienne depuis novembre, le restaurateur originaire de Lyon a laissé tomber ses employés stéphanois.

Le seul irréductible gaulois résistant encore et toujours au fond de la Galerie Dorian de Saint-Etienne est le Mary’s Coffee Shop qui se trouve fragilisé dans cette solitude.

Dans ses lignes, L’Essor explique que “La bonne table”  de Rive-du-Gier est passée par le tribunal de commerce de Saint-Etienne comme une demi-douzaine d’établissements.

Autre brasserie qui a fermé ses porte, la dernière brasserie historique de la galerie marchande de Centre Deux, « Le Comptoir ». Pourtant cette dernière avait gardé des clients fidèles réguliers. Du côté de l’ex-gare « le Clapier », devenu une salle de spectacle, c’est le restaurant « Le bistro de la gare » qui n’a duré qu’un an et demi. Comme le restaurant qui était à la même adresse auparavant, « La Mangoune », il n’aura pas réussi à trouver son rythme de croisière. Pour l’Union des Métiers et de l’Industries de l’Hôtellerie, la clientèle se lasserait rapidement et rechercherait toujours plus de nouveauté.

Donnez votre avis sur notre page Facebook

Source : L’Essor



Vous aimerez lire aussi