Quels sont les effets du couvre-feu à 18h dans la Loire ?

Où en est-on aujourd’hui ? Le couvre-feu à 18h a-t-il un véritable effet positif ou est-il juste un effet de prévention ? 42info s’est posé la question.

Les personnes contaminées et les hôpitaux jaugent la progression de la Covid-19.

Dans les hôpitaux, on indique une certaine stabilité de la situation. Mais le gouvernement s’inquiète sur le fait que le nombre de personnes en réanimation ne baisse pas assez, voire ne baisse pas sur certaines zones. Matignon explique qu’un « couvre-feu total est toujours dans les tuyaux ».

Depuis le couvre-feu, le nombre de contaminations a baissé de 16% sur les quinze départements ayant adopté le régime depuis le 2 janvier 2021. « Ce qui est clair, c’est que le couvre-feu dans la Loire permet également d’instaurer une parade sur une éventuelle arrivée du variant sud-africain » craint par les politiques ligériens. La seule façon de faire fuir le virus, c’est de se faire tester puis se faire vacciner si on le peut. 

Lors de son passage sur France Inter, le 19 janvier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, s’était montré optimiste quant à l’intérêt de cette mesure : « Nous avons un effet couvre-feu qui tend à se faire sentir. On voyait que dans les quinze départements qui ont été mis sous couvre-feu à 18 heures le 2 janvier, l’incidence, le nombre de nouveaux diagnostics, était plutôt en baisse. Pas suffisant, ça ne fera pas reculer l’épidémie sur un temps assez court, mais en tout cas ça permet de stabiliser les choses dans les départements qui étaient sous forte activité épidémique. »

Par ailleurs, dans certains de ces quinze départements, l’évolution de l’épidémie après la date du 9 janvier paraît avoir été quasiment stable. 

 

Les autres infos
Les autres infos