Eric Berlivet met en colère SOS Racisme

Le maire de Roche-la-Molière communique régulièrement sur Facebook via des vidéos pour informer ses concitoyens. Le 22 mars, son discours a fait réagir SOS Racisme Loire.

Eric Berlivet informe tous les jours les habitants de Roche-la-Molière sur la situation de la crise sanitaire. Dimanche il a décidé de « pousser un coup de gueule ».

Le maire annonce « Je ne comprends pas pourquoi on va engueuler une mamie qui va faire ses courses, et qui a oublié son petit papier. Mais il y a toujours une partie de wesh wesh qui sont regroupés et qui ne comprennent rien à rien ».

SOS Racisme en colère

Pour SOS Racisme Loire ces paroles sont inadmissibles : « Pourquoi utiliser un terme stigmatisant tel que wesh wesh ? Qui sont-ils exactement ? Quel type d’être humain est-ce ? Quel type de Français ? À quelle catégorie appartiennent-ils  Pourquoi supposez-vous un laxisme policier à leur égard ? Pourquoi opposer la mamie qu’on embête et les wesh wesh ? ».

Pour Eric Berlivet « c’est une polémique stérile. Je ne regrette pas. J’ai dit wesh wesh car je focalise sur certains jeunes de quartiers. À une autre époque, j’aurais pu dire les sauvageons. » Le maire de Roche-la-Molière termine en indiquant « Celui qui me traite de raciste ne me connaît pas ». Pour SOS Racisme, il est aussi inadmissible que Eric Berlivet réserve les masques offerts par la ville pour les séniors de la commune qui sont inscrits sur les listes électorales.