Fermeture d’une école suite à une suspicion de cas de covid-19

Dans la petite commune de Margerie-Chantagret, l’école de grande section et de CM2 a dû fermer ses portes. Une employée avait les symptômes du covid-19.

Pourtant masquée, l’employée avait été en contact avec de nombreux élèves. Cette femme souffrait de problèmes gastriques. Une alerte prise très au sérieux par les parents d’élèves. L’employée a été rapidement renvoyée chez elle et testée le même jour.

Les tests se sont révélés négatifs. Pour les parents d’élèves et le maire de la commune, « c’est le soulagement ». L’école aurait dû rouvrir dès lundi, mais finalement la mairie souhaite se donner du temps en discutant avec l’ARS (Agence Régionale de Santé). L’employée ne pourra pas retourner à son poste avant une à deux semaines.

« on n’est pas chaud pour renvoyer nos enfants à l’école »

L’école de cette petite commune de la Loire est pourtant prête à accueillir les élèves. Des marques au sol indiquent les distances de sécurité à respecter.  Les élèves de CE, CM, maternelle et CP devront entrer par une entrée annexe. « On respecte le protocole du gouvernement ». Du côté des parents, « on n’est pas chaud pour renvoyer nos enfants à l’école » explique un parent. Et il n’est pas le seul. Sur les 99 élèves de cette école, seuls 23 élèves étaient présents cette semaine. Ceux dont les parents travaillent. Ces parents qui attendent une nouvelle date de réouverture.