Gaël Perdriau demande à la ministre de l’enseignement supérieur des réponses concrètes

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole a adressé ce jour un courrier à Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, concernant la situation générale des étudiants en France qui est de plus en plus préoccupante et dont nombre d’entre eux éprouvent le sentiment d’être délaissés. 

Toutes les études et les témoignages parfois poignants le démontrent chaque jour davantage

Rappelons que Gaël Perdriau était déjà intervenu le 22 décembre dernier demandant au ministre de la santé Olivier Véran des moyens supplémentaires  pour renforcer l’accompagnement psychologique notamment en milieux scolaire et universitaire. En effet tous les spécialistes s’accordent à dire que les besoins de prise en charge de santé mentale vont rapidement augmenter de manière exponentielle. Autre demande du maire de Saint-Etienne adressée celle-ci au CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) : de continuer d’assurer les repas, sur place ou à emporter, midi et soir, pour les étudiants. 

Dans son courrier de ce jour à la ministre de l’enseignement supérieur, Gaël Perdriau  fait le constat que les circulaires ministérielles du 30 octobre et du 19 décembre 2020, censées déterminer une feuille de route précise aux établissements d’enseignement supérieur, laissent très largement à leur charge la définition des modalités d’enseignement et de vie étudiante au sein des établissements (…) et sont laissées à la libre appréciation des présidents d’université. Ce qui a alors pour conséquence de faire émerger des conditions d’études et de vie étudiante disparates, creusant les inégalités entre les étudiants. (…) Il est indispensable aujourd’hui que vous déployiez une politique nationale pour faire face à cette urgence sociale afin d’assurer sur l’ensemble du territoire les mêmes conditions d’études pour tous. 

(…) Une prise de conscience nationale est plus que jamais nécessaire, après des mois de précarité, de souffrance, de risque d’échec et d’indifférence du gouvernement.

Et Gaël Perdriau de conclure : “Je souhaite que vous puissiez clarifier la situation et déterminer des solutions et protocoles sanitaires adaptés, dans les plus brefs délais, pour l’ensemble des universités et pour tous les niveaux d’études, afin que chacun puisse bénéficier des mêmes conditions d’études et de vie étudiante (…).

Photo RLF

Les autres infos
Les autres infos