Gaël Perdriau demande une concer­ta­tion et écrit à Francois Baroin et Johanna Rolland : “s’il est incon­tes­table que la pra­tique spor­tive est essen­tielle à nos vies (…), je ne peux que regret­ter, une nou­velle fois, la méthode employée ”

Gaël Perdriau demande une concer­ta­tion du gou­ver­ne­ment avec les élus locaux pour anti­ci­per la reprise du sport en clubs pour les mineurs

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et pré­sident de Saint-Étienne Métropole, a adres­sé ven­dre­di, un cour­rier à Johanna Rolland. Ce der­nier est pré­sident de France urbaine. Le pré­sident de Saint-Étienne Métrople a dres­sé un cour­rier éga­le­ment à François Baroin, pré­sident de l’AMF, concer­nant les der­nières annonces faites par le pré­sident de la République à la suite d’un entre­tien avec les acteurs du mou­ve­ment spor­tif.  “une réunion impor­tante, mais très tar­dive, sur­tout lorsque l’am­bi­tion est de créer une union sacrée autour du sport selon les mots de Jean-Michel Blanquer” regrette Gaël Perdriau.

 

” Il n’est pas pos­sible de repro­duire les erreurs des annonces des minis­tères déliées de toute concertation”

Pour le maire de Saint-Étienne : “Le pré­sident de la République a affir­mé son sou­hait d’une reprise pour les mineurs en clubs dès le mois de décembre, pré­ci­sant que celle-ci dépen­dra natu­rel­le­ment de l’é­vo­lu­tion de l’é­pi­dé­mie, et qu’elle sera liée à la mise en œuvre de pro­to­coles ren­for­cés. L’élu explique que : « Cette annonce est inter­ve­nue sans consul­ta­tion préa­lable ni encore moins infor­ma­tion des élus locaux qui pour­tant, ont la res­pon­sa­bi­li­té de la ges­tion des équi­pe­ments (…). Pour le maire de la ville, « la reprise du sport des mineurs en clubs dès le mois de décembre, si elle venait en toute vrai­sem­blance à se confir­mer, doit s’an­ti­ci­per dès à pré­sent et se tra­duire par un tra­vail en amont avec les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, confron­tées notam­ment à des dif­fi­cul­tés en termes de ges­tion de leurs agents réaf­fec­tés sur d’autres mis­sions. L’élu de la Loire conti­nue : « Certaines pro­blé­ma­tiques doivent rapi­de­ment être sou­le­vées et étu­diées (…) Il n’est pas pos­sible de repro­duire les erreurs des annonces des minis­tères déliées de toute concer­ta­tion, qui placent les col­lec­ti­vi­tés dans des situa­tions inex­tri­cables. Car il en va de la qua­li­té du ser­vice public ren­du ain­si que de la réus­site de notre com­bat col­lec­tif contre le virus ».

Il demande à Johanna Rolland et François Baroin “de por­ter ce sujet qui inté­resse toutes les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et inter­pel­ler le gou­ver­ne­ment pour s’as­su­rer de la mise en œuvre rapide d’é­changes et de tra­vaux concertés”.

© Photo RLF.

Les autres infos