Gaël Perdriau demande une concertation et écrit à Francois Baroin et Johanna Rolland : “s’il est incontestable que la pratique sportive est essentielle à nos vies (…), je ne peux que regretter, une nouvelle fois, la méthode employée “

Gaël Perdriau demande une concertation du gouvernement avec les élus locaux pour anticiper la reprise du sport en clubs pour les mineurs

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole, a adressé vendredi, un courrier à Johanna Rolland. Ce dernier est président de France urbaine. Le président de Saint-Étienne Métrople a dressé un courrier également à François Baroin, président de l’AMF, concernant les dernières annonces faites par le président de la République à la suite d’un entretien avec les acteurs du mouvement sportif.  “une réunion importante, mais très tardive, surtout lorsque l’ambition est de créer une union sacrée autour du sport selon les mots de Jean-Michel Blanquer” regrette Gaël Perdriau.

 

” Il n’est pas possible de reproduire les erreurs des annonces des ministères déliées de toute concertation”

Pour le maire de Saint-Étienne : “Le président de la République a affirmé son souhait d’une reprise pour les mineurs en clubs dès le mois de décembre, précisant que celle-ci dépendra naturellement de l’évolution de l’épidémie, et qu’elle sera liée à la mise en œuvre de protocoles renforcés. L’élu explique que : « Cette annonce est intervenue sans consultation préalable ni encore moins information des élus locaux qui pourtant, ont la responsabilité de la gestion des équipements (…). Pour le maire de la ville, « la reprise du sport des mineurs en clubs dès le mois de décembre, si elle venait en toute vraisemblance à se confirmer, doit s’anticiper dès à présent et se traduire par un travail en amont avec les collectivités territoriales, confrontées notamment à des difficultés en termes de gestion de leurs agents réaffectés sur d’autres missions. L’élu de la Loire continue : « Certaines problématiques doivent rapidement être soulevées et étudiées (…) Il n’est pas possible de reproduire les erreurs des annonces des ministères déliées de toute concertation, qui placent les collectivités dans des situations inextricables. Car il en va de la qualité du service public rendu ainsi que de la réussite de notre combat collectif contre le virus ».

Il demande à Johanna Rolland et François Baroin “de porter ce sujet qui intéresse toutes les collectivités territoriales et interpeller le gouvernement pour s’assurer de la mise en œuvre rapide d’échanges et de travaux concertés”.

© Photo RLF.

Les autres infos
Les autres infos