Un point sur la réouverture des commerces

Depuis le 30 octobre dernier, les commerces dits « non essentiels » ont baissé le rideau dans la Loire en raison du confinement général. Ces petits commerces devraient finalement être autorisés à rouvrir ce samedi 28 novembre 2020.

Le 12 novembre dernier, le Premier ministre Jean Catex a annoncé que les commerces « non essentiels » resteraient fermés pour quinze jours encore. Alors que beaucoup réclamaient une réouverture des petits commerces au 27 novembre, BFMTV rapporte qu’ils devraient finalement être autorisés à rouvrir le samedi 28 novembre, mais à condition de respecter un nouveau protocole sanitaire renforcé. Invité sur BFMTV le 9 novembre, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, confiait que la fermeture des commerces a été un « crève-cœur », mais « c’est la condition pour que nous puissions redémarrer sur les meilleures bases possible », avait-il précisé, critiquant une nouvelle fois les maires « irresponsables » qui ont pris des arrêtés les autorisant à rouvrir.

Les coiffeurs ouverts dès le 1èr novembre

Selon La Voix du Nord, Si les commerces devraient rouvrir autour du 1er décembre, il est possible que le gouvernement autorise également les coiffeurs à reprendre leur activité. « Nous sommes en train de régler les détails avec eux, car le problème de la jauge de 8 m2 semble plus délicat à suivre que dans d’autres professions », a indiqué dimanche la ministre chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, invitée de Radio J.

En revanche, pour les salles de spectacle et cinémas, « ce n’est pas la même chose », a-t-elle estimé: « si on sait renforcer les protocoles sanitaires, rien ne l’empêche, mais ce n’est pas tout à fait la même histoire: vous ne pouvez mettre un client dans 8 m2 dans une salle de cinéma, la salle de cinéma ne peut fonctionner, elle n’a plus de modèle économique ».

De son côté, Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, réclamait la réouverture au plus vite, comme beaucoup d’autres. « La bonne solution, c’est de rouvrir tous les commerces, le plus rapidement possible. Peut-être avec des conditions sanitaires plus strictes, peut-être avec des jauges à revoir, peut-être avec un système de rendez-vous. Mais on ne peut pas passer le mois de décembre avec des magasins fermés » avait-il ainsi déclaré dans les colonnes du Monde le 10 novembre. « Ce serait un tsunami économique. Et j’ajoute que l’impact va au-delà des commerces : quand les magasins de jouets sont fermés, ce sont des fabricants qui sont touchés » avait-il rajouté.

Des restaurants et bars ouvert à partir du 1èr février ?

Selon Le Parisien, l’exécutif ne compte pas changer d’avis. « Concernant les bars et les restaurants, la date butoir est toujours celle fixée pour la fin du confinement », indique-t-on dans l’entourage de Jean Castex. « Les possibilités d’assouplissement sont beaucoup moins grandes que pour les petits commerces, car ce sont des lieux où l’on est présent sans masque », précise un haut fonctionnaire dans les colonnes du quotidien.

Depuis, le Premier ministre Jean Castex a laissé entendre, lors de sa dernière conférence de presse, que les bars et restaurants, fermés depuis le reconfinement, devront faire preuve de patience. Selon les informations du Point, une réouverture éventuelle de ces établissements de restauration ne serait pas prévue avant le 15 janvier, voire le 1er février 2021.

Les autres infos
Les autres infos