Galerie Dorian : fermeture du Victoria

C’est dans Le Progrès qu’on apprend aujourd’hui la fermeture du restaurant Le Victoria. Le local fait partie de la Galerie Dorian, même si on accède au restaurant par une entrée à part.

Victoria, c’est le nom de la patronne du restaurant. A l’époque où la Fnac était encore dans la galerie marchande, son restaurant tournait bien. Elle avait des clients réguliers. Les salariés de la Fnac venaient manger le midi chez elle. Le restaurant était très apprécié des stéphanois. Mais depuis le départ de la Fnac, les choses ont changé. Le service du midi au restaurant s’est limité. Victoria a écrit à la société Affine, propriétaire des murs de la Galerie Dorian. Mais elle n’a pas eu de réponse concrète de cette société parisienne.

On lui répondait simplement que sa demande était en court de traitement. Voyant que Affine ne lui donnerait aucune aide supplémentaire, Victoria décide de fermer son restaurant de Saint-Etienne.

Le départ de la Fnac sonne le glas

Victoria avait pourtant de l’énergie à revendre. En janvier 2014, elle quitte son local de la rue Michel-Servet pour s’installer au 16 de la rue Louis Braille à Saint-Etienne. A cette période, la Fnac était encore bien présente dans la Galerie. Il y avait du passage. Son restaurant avait de nombreux clients et on appréciait d’y manger le midi.

Mais la Galerie se vide peu à peu lorsque la Fnac décide de quitter son local historique pour s’installer dans la Galerie du Géant Monthieu. Puis, au fil des mois, d’autres commerces quittent la Galerie. Le coiffeur ferme boutique, la parfumerie et le magasin de DVD. Quelques courageux tentent de monter des magasins éphémères, mais le chiffre d’affaires ne suit pas. Le coup de glas tombe cet été avec la fermeture de la grande récré.

Aujourd’hui la Galerie stéphanoise est vide. Seul Le Mary’s Coffee Shop qui possède une entrée sur la rue reste ouvert et bénéficie d’une forte clientèle fidèle. Mais pour Victoria, c’est fini.  A 55 ans elle ferme boutique avec regret et laisse deux salariés au chômage. Les derniers clients lui demandent si elle a comme projet de remonter un restaurant. Pour la restauratrice, c’est un dépôt de bilan « j’ai 55 ans et je ne sais pas ce que l’avenir me réserve » explique-t-elle à nos confrères du Progrès.

Plus de 20 enseignes contactées

La société Affine, propriétaire de la Galerie Marchande, est bien consciente du problème rencontré par Victoria. Des efforts auraient été faits sur les loyers mais ils n’ont pas compensé les pertes du chiffre d’affaires du restaurant. Une vingtaine d’enseignes ont été contactées mais, pour l’heure, aucun projet concret n’est à l’étude. Auchan a été sollicité pour prendre une grosse partie de la galerie mais rien n’est fait. La désertification du centre-ville et la concurrence d’internet serait la cause de la fermeture des boutiques de la Galerie. Contactée par 42info, Affine nous a répondu ne pas pouvoir donner de noms d’enseignes intéressées par une installation dans la galerie Dorian.

Donnez votre avis sur notre page Facebook