Caïazzo a déjà de grosses craintes par rapport aux nouveaux droits TV

Obligé de pren­dre de la hau­teur après l’annonce il y a plusieurs semaines de la hausse des droits TV pour la péri­ode 2020–2024, Bernard Caïaz­zo s’inquiète quand même un peu.

Si la Ligue 1 devrait chang­er de bra­quet à l’horizon 2020 avec l’entrée en vigueur des nou­veaux droits TV négo­ciés avec Medi­apro pour 1,153 mil­liards d’euros par an, Bernard Caïaz­zo nour­rit quand même quelques réserves.

Prési­dent du Con­seil de Sur­veil­lance de l’ASSE mais égale­ment du syn­di­cat Pre­mière Ligue, le dirigeant s’inquiète du pro­jet der­rière la firme espag­nole, laque­lle n’a pas encore levé le voile sur son pro­jet véri­ta­ble.

«On dit que Medi­apro souhaite faire de la sous-trai­tance. Mais vu les sommes qu’ils ont engagées, je ne vois pas com­ment ils pour­raient obtenir davan­tage. J’espère que toutes les garanties ont bien été pris­es auprès de Medi­apro au vu des mon­tants en jeu. Nous, prési­dents de club, con­sid­érons que c’est de la respon­s­abil­ité de la direc­tion générale de la Ligue. On nous a dit qu’il n’y avait aucun prob­lème de solv­abil­ité »assure, dans L’Equipe,un Bernard Caïaz­zo beau­coup plus mesuré après l’euphorie générée il y a quelques semaines.

Les autres infos