Caïazzo a déjà de grosses craintes par rap­port aux nou­veaux droits TV

Obligé de prendre de la hau­teur après l’annonce il y a plu­sieurs semaines de la hausse des droits TV pour la période 2020–2024, Bernard Caïazzo s’inquiète quand même un peu.

Si la Ligue 1 devrait chan­ger de bra­quet à l’horizon 2020 avec l’entrée en vigueur des nou­veaux droits TV négo­ciés avec Mediapro pour 1,153 mil­liards d’euros par an, Bernard Caïazzo nour­rit quand même quelques réserves.

Président du Conseil de Surveillance de l’ASSE mais éga­le­ment du syn­di­cat Première Ligue, le diri­geant s’inquiète du pro­jet der­rière la firme espa­gnole, laquelle n’a pas encore levé le voile sur son pro­jet véritable.

«On dit que Mediapro sou­haite faire de la sous-trai­tance. Mais vu les sommes qu’ils ont enga­gées, je ne vois pas com­ment ils pour­raient obte­nir davan­tage. J’espère que toutes les garan­ties ont bien été prises auprès de Mediapro au vu des mon­tants en jeu. Nous, pré­si­dents de club, consi­dé­rons que c’est de la res­pon­sa­bi­li­té de la direc­tion géné­rale de la Ligue. On nous a dit qu’il n’y avait aucun pro­blème de sol­va­bi­li­té »assure, dans L’Equipe,un Bernard Caïazzo beau­coup plus mesu­ré après l’euphorie géné­rée il y a quelques semaines.

Les autres infos