Groupe Casino : de bons chiffres malgré la vague des Gilets Jaunes

Pour le 4eme tri­mestre le groupe sté­pha­nois a bien résis­té au blo­cus des gilets jaunes. Même si son chiffre d’affaires s’est replié de 2,4% entre 2017 et 2018, le groupe semble en bonne san­té grâce à un parc de maga­sins moins expo­sés aux blo­cages.

Ce sont, en majo­ri­té, les grandes sur­faces qui ont été tou­chées par le mou­ve­ment des Gilets Jaunes. Mais la socié­té, dont le siège est basé à Saint-Etienne, tient la barre avec des blo­cages de moindre ampleur. Soit 20% de moins que ses concur­rents.

Pour­tant, Casi­no admet avoir per­du une cin­quan­taine de mil­lions d’euros, toutes enseignes confon­dues hors Cdis­count. C’est 1% du chiffre d’affaires tri­mes­triel. La branche inter­net du groupe a moins souf­fert avec Cdis­count qui garde la tête hors de l’eau, et rap­porte beau­coup pour Casi­no.

L’enseigne la plus ren­table de Casi­no est Mono­prix qui, au qua­trième tri­mestre, a bon­di de 5%. L’enseigne Lea­der Price est, quant à elle, tou­jours à la traîne avec -1,9%. Des efforts de Casi­no seront faits pour faire remon­ter le chiffre d’affaires de Lea­der Price.La vente de bio en super­mar­ché reste une bonne valeur pour le groupe. La vente a bon­di de 1,6% au troi­sième tri­mestre.



Les autres infos