400 000 euros de vols dans les centres de radio­lo­gie de la Loire et Haute-Loire

A Rive-de-Giers, La Talaudière, Yssingeaux et Monistrol-sur-Loire, les cam­brio­leurs se sont empa­rés des appa­reils de radio­lo­gie. Des appa­reils très coû­teux. Les cam­brio­lages se sont dérou­lés dans la nuit de same­di à dimanche. Près de 400 000 euros envolés.

Des cam­brio­lages réa­li­sés en un temps record dans quatre des douze centres d’imagerie médi­cale de la Loire et de la Haute-Loire. Des voleurs qui connais­saient par­fai­te­ment les lieux.

Aux total, cinq appa­reils d’échographie ont été sub­ti­li­sés. Suite à des cam­brio­lages pré­cé­dents, mais moins impor­tants, les machines n’étaient plus lais­sées sur rou­lette la nuit. Le per­son­nel les atta­chaient à des poteaux fixés au sol. Pourtant, cela n’a pas empê­ché les cam­brio­leurs de les enle­ver ce week-end. A Rive-de-Gier, les voleurs ont réus­si à remon­ter un volet rou­lant en pro­vo­quant un court-cir­cuit. Les aco­lytes avaient bien pré­pa­ré leur coup.

Pour l’équipe de sala­riés, « cinq appa­reils d’échographie déro­bés d’une valeur de 400 000 euros, c’est du jamais vu ». Et, pour les patients, il fau­dra les redi­ri­ger ailleurs car les cam­brio­leurs ont aus­si pris des machines uniques sur des centres plus excen­trés. Un pro­blème qui va être dif­fi­cile à résoudre cette semaine.

Pour le per­son­nel de san­té, c’est une son­nette d’alarme qui reten­tit. La recru­des­cence des vols inquiète. « Car, bien­tôt, les assu­rances ne vou­dront plus rem­bour­ser ». Cela pose la ques­tion de la fer­me­ture des centres les plus iso­lés et de se concen­trer sur les centres de grosses struc­tures comme à Saint-Etienne et Firminy qui sont moins tou­chés par le vol.

Pour le groupe d’imagerie médi­cale. Impossible d’embaucher des vigiles dans chaque centre. Impossible éga­le­ment de poser des camé­ras dans des endroits sou­mis au secret médical.

La struc­ture cherche donc d’autres solu­tions pour évi­ter de nou­veaux cam­brio­lages. En 2014, les struc­tures de Montbrison, Feurs et la cli­nique du Parc à Saint-Priest-en-Jarez avait déjà été cambriolés.



Les autres infos