Il n’y aura pas de prison à St-Bonnet-les-Oules

Lundi 8 octobre 2018, la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet va annoncer le plan immobilier de la réforme de la justice. Dans les cartons, une prison ultra moderne à Saint-Bonnet-les-Oules devait être construite en 2023. Finalement, cette prison qui devait remplacer celle de La Talaudière ne sera pas construite.

La députée explique dans un communiqué envoyé à l’AFP que « la réforme de la justice entraînera une réaffectation des peines et des lieux de purgation de peine » Cette prison à Saint-Bonnet-les-Ouiles devait être dotée de 550 places. La ministre explique que les prisons anciennes vont être rénovées. « Il n’y a aucune raison de construire une nouvelle prison, la prison de La Talaudière sera totalement réhabilitée ».

Le maire de Saint-Etienne a réagi

Nous apprenons ce soir de source ministérielle que le projet de construction d’un nouvel établissement pénitencier en Loire sud, sur le territoire métropolitain serait enterré par le gouvernement. Si cette information devait être confirmée, je ne peux que regretter que le gouvernement revienne sur une décision prise, en 2016, dans le cadre d’un plan national de de 33 projets pénitentiaires représentant 16 000 places supplémentaires, et pour lequel le budget avait été inscrit. Décidément, la parole donnée de l’Etat et la continuité républicaine ne sont plus respectées. Il s’agit là d’un nouveau renoncement qui n’est pas sans conséquences. D’abord, pour notre territoire car il s’agissait d’un projet de quelque 70 millions d’euros injectés dans l’économie locale, qui aurait directement et avant tout bénéficié à nos entreprises, à leur activité et donc à l’emploi, notamment dans le secteur du BTP, sans compter ceux créés ensuite pour le bon fonctionnement de l’établissement“.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Vous aimerez lire aussi