Il oublie son enfant à la crèche

Un homme est retrouvé ivre dans les rues de Saint-Priest-en-Jarez mardi. Il est ivre et torse nu. Il crie, il insulte les passants. Des policiers arrivant sur place se font insulter et frapper par l’homme. Pour les policiers, ce sont plusieurs fractures, des entorses et jusqu’à 15 jours d’ITT.

 Mardi, l’homme est en état d’ébriété sur la voie publique à Saint-Priest-en-Jarez. Il est 19h. Ilyas Hadache, 28 ans, est accompagné de son jeune fils de 4 ans. Pour l’enfant, c’est la panique, il est en pleurs. Quatre policiers vont s’approcher de lui. Mais l’homme voit rouge. Il s’emballe, insulte les policiers et les frappe. Lors du procès, le procureur s’interroge : « Vous êtes avec votre fils et vous l’emmenez avec vous pour boire ? ». Le prévenu s’explique. « Je n’étais pas dans mon état normal, je suis désolé, je pensais que les policiers voulaient me prendre mon enfant. Mais j’ai trouvé un travail, je me suis réinséré dans la société ». La procureure de la République souhaite un maintien en détention pour un an. « Il a bénéficié, en juin, d’un bracelet électronique pour exécuter sa seizième peine. Il boit et oublie même sa petite fille à la crèche ! ».

« J’ai bu, je ne me suis pas rendu compte que c’était de l’alcool »

Ilyas Hadache explique que sa place n’est pas en prison. Pour son avocat, il est pourtant dans une bonne dynamique d’insertion. « Il reconnaît les faits non pas parce qu’il s’en rappelle, mais parce qu’il croit ce que lui disent les policiers. On ne parle pas des blessures que, lui aussi,a subies ». Le prévenu explique qu’il a bu oui mais ne savait pas que c’était de l’alcool. Le tribunal condamne Ilyas Hadache à dix-huit mois de prison, dont six avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans.