Immo : la carte 2018 à Saint-Etienne

Saint-Etienne est l’une des seules villes de France où de rares villas dépassent à peine 300 000 euros.

Dans son dernier numéro d’octobre, Capital, zoom sur les prix de l’immobilier à Saint-Etienne. La stabilité globale de la cote, due à une offre étoffée, cache des écarts entre quartiers. Les plus centraux, comme le cours Fauriel, la place du Maréchal-Foch ou Carnot, voient leurs prix frémir à la hausse. “Il faut prévoir jusqu’à 1.500 euros pour un appartement des années 1980 bien rénové“, souligne Marc Tailhardat, de Century 21.

Sur Bel-Air, les copropriétés des années 1980 et 1990, proches d’espaces verts, s’affichent à 1.400 euros le mètre carré. A l’inverse, à Bellevue, le mètre carré peut frôler les 700 euros dans les surfaces des années 1970 avec travaux. Au Soleil, les tarifs planchers (de 400 à 500 euros le mètre carré), pourraient toutefois se redresser à la faveur de l’ouverture de la troisième ligne de tramway, fin 2019. Acheter une maison des années 80 avec un petit terrain est possible sans gros budget. Il faudra compter entre 150 000 et 200 000 euros au cœur du centre-ville de Saint-Etienne, proche de la préfecture. Sur d’autres villes de France de même taille, la même maison peut atteindre 500 000 euros. Saint-Etienne est la ville où il faut investir si vous avez un fond à investir. Plus ont sort de Saint-Etienne plus le prix grimpe. A Saint-Chamond, il faut prévoir un budget de 250 000 euros pour une petite villa des années 80, de 100 à 800 mètres carrés.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Vous aimerez lire aussi