Inquiétude sur les droits de diffusion des matchs de l’ASSE

Mediapro, propriétaire de la chaîne Telefoot, inquiète. Lancée pour la nouvelle saison de Ligue 1, elle a raflée les droits, mais elle ne peut pas payer la facture. Encore un coup porté au football professionnel français et à l’ASSE. 

Jaume Roures , lors d’une conférence de presse, ce mercredi 21 octobre : “Je ne dis pas que nous n’avons pas la possibilité de payer”

Désormais, Médiapro, groupe catalan, souhaite engager des négociations avec la Ligue de Football Professionnel pour obtenir un conciliation, après les révélations de l’agence de notation Moody’s. L’entreprise n’aurait pas la trésorerie pour payer les droits de diffusion TV de la Ligue 1. La facture d’octobre n’a pas été payée (150 millions d’euros), à laquelle s’ajoutera 172 millions en décembre. L’entreprise détiendrait seulement 113 millions dans ses caisses.

Une impasse financière

Déjà, elle avait eu recours à une levée de fonds en juin pour payer les 172 millions demandés par la LFP, en sollicitant ses actionnaires et des prêts (dont 42 millions garantis par l’État espagnol). Beaucoup s’inquiète des risques d’impayés de Mediapro.

Des promotions aux abonnés 

Comme un appel aux fonds, la chaîne s’est “bradée” à ceux qui paieraient leur mois en avance pour les abonnés. Aux opérateurs, elle a demandé un minimum garanti, qu’elle a piteusement obtenu, pour quelques millions d’euros.

Un contexte difficile

Il faut savoir que Mediapro est aussi organisateur d’événements sportifs et éditeur d’une chaîne de télévision gratuite espagnole. Des secteurs particulièrement touchés suite à la crise de la Covid-19.

Mais, cela ne justifie pas tout : l’entreprise était déjà en difficulté financière lors de l’attribution des droits en 2018 par la LFP. Et ses prévisions (3,5 millions d’abonnés en France) font planer un sérieux doute quant à la rentabilité de la chaîne.

De quoi inquiéter les nombreux abonnés à Telefoot ligérien qui suivent les matchs de l’ASSE.

Les autres infos
Les autres infos