Inquiétude sur les droits de diffusion des matchs de l’ASSE

Medi­apro, pro­prié­taire de la chaîne Tele­foot, inquiète. Lancée pour la nou­velle sai­son de Ligue 1, elle a raflée les droits, mais elle ne peut pas pay­er la fac­ture. Encore un coup porté au foot­ball pro­fes­sion­nel français et à l’ASSE. 

Jaume Roures , lors d’une con­férence de presse, ce mer­cre­di 21 octo­bre : “Je ne dis pas que nous n’avons pas la pos­si­bil­ité de pay­er”

Désor­mais, Médi­apro, groupe cata­lan, souhaite engager des négo­ci­a­tions avec la Ligue de Foot­ball Pro­fes­sion­nel pour obtenir un con­cil­i­a­tion, après les révéla­tions de l’a­gence de nota­tion Moody’s. L’en­tre­prise n’au­rait pas la tré­sorerie pour pay­er les droits de dif­fu­sion TV de la Ligue 1. La fac­ture d’oc­to­bre n’a pas été payée (150 mil­lions d’eu­ros), à laque­lle s’a­joutera 172 mil­lions en décem­bre. L’en­tre­prise détiendrait seule­ment 113 mil­lions dans ses caiss­es.

Une impasse finan­cière

Déjà, elle avait eu recours à une lev­ée de fonds en juin pour pay­er les 172 mil­lions demandés par la LFP, en sol­lic­i­tant ses action­naires et des prêts (dont 42 mil­lions garan­tis par l’É­tat espag­nol). Beau­coup s’in­quiète des risques d’im­payés de Medi­apro.

Des pro­mo­tions aux abon­nés 

Comme un appel aux fonds, la chaîne s’est “bradée” à ceux qui paieraient leur mois en avance pour les abon­nés. Aux opéra­teurs, elle a demandé un min­i­mum garan­ti, qu’elle a piteuse­ment obtenu, pour quelques mil­lions d’eu­ros.

Un con­texte dif­fi­cile

Il faut savoir que Medi­apro est aus­si organ­isa­teur d’événe­ments sportifs et édi­teur d’une chaîne de télévi­sion gra­tu­ite espag­nole. Des secteurs par­ti­c­ulière­ment touchés suite à la crise de la Covid-19.

Mais, cela ne jus­ti­fie pas tout : l’en­tre­prise était déjà en dif­fi­culté finan­cière lors de l’at­tri­bu­tion des droits en 2018 par la LFP. Et ses prévi­sions (3,5 mil­lions d’abon­nés en France) font plan­er un sérieux doute quant à la rentabil­ité de la chaîne.

De quoi inquiéter les nom­breux abon­nés à Tele­foot ligérien qui suiv­ent les matchs de l’ASSE.

Les autres infos