Insolite : 200 Britanniques auraient fui leur qua­ran­taine en Suisse

Depuis le 14 décembre, le gou­ver­ne­ment suisse impose une qua­ran­taine de 14 jours à tous les voya­geurs pro­ve­nant du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud. Sauf que 200 Britanniques en auraient déci­dé autre­ment dans la nuit du 26 au 27 décembre. 

Dimanche, la muni­ci­pa­li­té de Bagnes ont annon­cé que quelques 200 tou­ristes auraient pris la poudre d’es­cam­pette. La preuve de ce méfait ? Les pla­teaux-repas res­tés intacts. Les hôte­liers ont donc com­pris que les clients étaient par­tis de leur chambre dans une sta­tion de ski suisse.

Les tou­ristes sont repar­tis “un peu fâchés contre la Suisse” et avec le sen­ti­ment d’a­voir été “pris au piège”. D’après le res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion de la com­mune de Bagnes, cer­tains sont par­tis vers la France.

Mais ce lun­di 28 décembre, le direc­teur de l’of­fice de tou­risme adopte une autre ver­sion et explique “C’est une extra­po­la­tion peut-être liée à un mal­en­ten­du” liée à la tra­duc­tion.” Il ajoute “toutes les qua­ran­taines ont été res­pec­tées”. Mais il ne nie pas que cer­taines per­sonnes ont pu ne “pas res­pec­ter les mesures” mais il estime “qu’il y a éga­le­ment un amal­game” entre ces per­sonnes récal­ci­trantes et “celles qui sont par­ties de manière tout à fait correcte”.

Une expli­ca­tion assez fumeuse, très consen­suelle : à la Suisse, en somme.

Les autres infos