Interview de Olivier Joly : « Quand on aime sa ville, on veut y consa­crer toute son énergie »

Olivier Joly a suc­cé­dé en 2014 à Alain Laurendon comme maire de Saint-Just-Saint-Rambert. Il est can­di­dat à la réélec­tion dans cette com­mune foré­zienne qui compte plus de 15 000 habi­tants et pèse au sein de Loire Forez Agglomération.

Comme vous l’a­vez consta­té, à l’oc­ca­sion des élec­tions muni­ci­pales 2020, 42info.fr a créé une rubrique tem­po­raire. Nous pro­po­sons à un maxi­mum de can­di­dats des com­munes les plus impor­tantes de la Loire de répondre à trois ques­tions. Chaque inter­viewé se voit poser trois ques­tions et il dis­pose au total de 2500 signes pour y répondre. Certains élus répondent par­fois très briè­ve­ment, d’autres répondent à côté. Notre sup­port n’est pas res­pon­sable des ses dif­fé­rentes atti­tudes. Notre sou­hait est sim­ple­ment d’of­frir à des can­di­dats l’oc­ca­sion de mieux se faire connaître ain­si que leur pro­jet. Bonne lecture.

Cette année, on voit beau­coup de maires hési­ter à se repré­sen­ter. Etes-vous dans ce cas ?

Non… Quand on aime pas­sion­né­ment sa ville et qu’on a la volon­té
d’a­gir, on veut y consa­crer toute son éner­gie ! Dès la ren­trée de
sep­tembre, j’ai fait part de mes intentions.


Votre com­mune a dépas­sé les 15 000 habi­tants. Quels sont les futurs
équi­pe­ments aux­quels vous pensez ?

Objectif, conti­nuer à faire “bou­ger” la com­mune. Terminer ‘amé­na­ge­ment des bords de Loire, mettre en place un maillage com­plet dépla­ce­ments doux, inten­si­fier nos actions sur la sécu­ri­té… Bref, faire en sorte que chaque pon­tram­ber­tois se sente bien dans sa vie et dans sa ville.

En 2020, l’in­ter­com­mu­na­li­té compte de plus en plus. Pensez-vous à ce niveau-là ?


Loire Forez Agglomération a trou­vé son équi­libre entre ville et
cam­pagne. L’entente avec nos amis mont­bri­son­nais est par­faite. Quand on est satis­fait, il n’y a aucune rai­son d’al­ler voir ailleurs. Continuons le travail !

Pat Françon

© Photo Olivier Joly

Les autres infos