Interview de Olivier Joly : « Quand on aime sa ville, on veut y consacrer toute son énergie »

Nativus.fr

Olivier Joly a succédé en 2014 à Alain Laurendon comme maire de Saint-Just-Saint-Rambert. Il est candidat à la réélection dans cette commune forézienne qui compte plus de 15 000 habitants et pèse au sein de Loire Forez Agglomération.

Comme vous l’avez constaté, à l’occasion des élections municipales 2020, 42info.fr a créé une rubrique temporaire. Nous proposons à un maximum de candidats des communes les plus importantes de la Loire de répondre à trois questions. Chaque interviewé se voit poser trois questions et il dispose au total de 2500 signes pour y répondre. Certains élus répondent parfois très brièvement, d’autres répondent à côté. Notre support n’est pas responsable des ses différentes attitudes. Notre souhait est simplement d’offrir à des candidats l’occasion de mieux se faire connaître ainsi que leur projet. Bonne lecture.

Cette année, on voit beaucoup de maires hésiter à se représenter. Etes-vous dans ce cas ?

Non… Quand on aime passionnément sa ville et qu’on a la volonté
d’agir, on veut y consacrer toute son énergie ! Dès la rentrée de
septembre, j’ai fait part de mes intentions.


Votre commune a dépassé les 15 000 habitants. Quels sont les futurs
équipements auxquels vous pensez ?

Objectif, continuer à faire “bouger” la commune. Terminer ‘aménagement des bords de Loire, mettre en place un maillage complet déplacements doux, intensifier nos actions sur la sécurité… Bref, faire en sorte que chaque pontrambertois se sente bien dans sa vie et dans sa ville.

En 2020, l’intercommunalité compte de plus en plus. Pensez-vous à ce niveau-là ?


Loire Forez Agglomération a trouvé son équilibre entre ville et
campagne. L’entente avec nos amis montbrisonnais est parfaite. Quand on est satisfait, il n’y a aucune raison d’aller voir ailleurs. Continuons le travail !

Pat Françon

© Photo Olivier Joly